Abdesselam Thaifa, directeur général, et Mahmoud Thaifa, directeur commercial de Sodirep

Abdesselam Thaifa, directeur général, et Mahmoud Thaifa, directeur commercial de Sodirep

Au troisième jour du salon, quels commentaires feriez-vous ?

Sincèrement, nous sommes heureux car M.A.T. est déjà une réussite. Nous avons reçu beaucoup de monde et observé beaucoup d’intérêt de la part des visiteurs, dont la démarche était très professionnelle. Et nous comptons voir encore plus de monde cet après-midi après la prière, et demain, parce que les mécaniciens pourront se libérer.

Pourquoi avez-vous décidé d’exposer ?

Beaucoup de raisons sont à énumérer, à commencer par un constat : si nous considérons que nous faisons partie des grands distributeurs, il nous faut être présent et encourager le fait qu’il y ait un salon ! Par ailleurs, nous sommes là pour présenter des nouveaux produits et en décrire les atouts. Ces dernières années, nous avons entré plusieurs marques et nous devons les mettre en avant. Une autre raison et non des moindres, c’est que nous fêtons les 25 ans de Sodirep sur le salon ! Il était important de le célébrer ! Il faut ajouter aussi un élément important. Le monde de la rechange se renouvelle très vite, il faut être à jour et montrer aux clients que leur fournisseur est disponible, présente des innovations et est capable de les accompagner techniquement. Les garagistes ne connaissent pas tous nos produits, que ce soit nos clients ou d’autres garagistes, et ils découvrent ici où ils peuvent se procurer ces produits. Donc, pour nous, c’est aussi gagner autres clients et également d’en récupérer certains qu’on avait un peu perdu de vue pour diverses raisons et qui nous retrouvent avec plaisir.

Vous êtes venus très nombreux sur votre stand, quels sont vos objectifs ?

Notre premier objectif consiste à accroître la relation qu’entretiennent nos clients et nos commerciaux. C’est pourquoi, nous avons mobilisé toute l’équipe – tous les commerciaux sont là – afin que les clients aient leur interlocuteur en face. Nous montrons également que 25 ans après nos débuts, nous sommes toujours aussi impliqués dans notre métier et dans la recherche de « plus » pour eux. Que nous sommes partie prenante de cet environnement de la rechange !

Avez-vous été soutenus par vos fournisseurs ?

Certains fournisseurs sont restés frileux, et même si on le regrette, on peut les comprendre, car il y a eu, dans le temps, des initiatives malheureuses. Mais la plupart des équipementiers ont fait le déplacement, s’expriment satisfaits et comptent être présents soit directement, soit indirectement lors de la prochaine édition. Ils nous soutiennent moralement et nous assistent sur le stand comme Federal-Mogul ou WD 40. Nous espérons bien sûr qu’il y en aura plus lors de la prochaine édition, qu’il y ait plus d’exposants et surtout des participants internationaux pour nous soutenir, car c’est pour et avec eux que nous travaillons.

Pensez-vous que le Gipam bénéficiera de la portée du salon ?

Nous avons croisé beaucoup de professionnels déjà et les avons encouragés à nous rejoindre, à s’insérer dans l’association pour que nous gagnions en visibilité, en crédibilité et que l’on obtienne gain de cause dans les projets que nous avons aujourd’hui et pour demain ! Entrer au Gipam fédère et permet d’être audible. La volonté politique consiste à aller de l’avant sur le secteur de l’après-vente pour la sécurité et aussi, par voie de conséquence, pour la notoriété des professionnels qui travaillent avec rigueur et sérieux. Le Salon permet aux institutionnels de mesurer ce que nous représentons, et de nous reconnaître comme des acteurs importants de la filière, comme des gens à prendre au sérieux !

Pour revenir à Sodirep, quelles sont les nouveautés depuis votre dernier entretien à Rechange Maroc ?

Comme nous l’évoquions, nous avons étoffé notre portefeuille produits en représentant plus de marques. Nous comprenons ainsi les amortisseurs Bilstein, les bougies NGK, les cardans GSP, les pièces caoutchouc Fara et bientôt les produits de Magneti-Marelli. Nous avons aussi lancé notre propre marque, Voltech, afin de répondre à un besoin d’une partie de la clientèle. Cette gamme située en dessous des marques Premium offre des produits de qualité à des prix plus attractifs. Nous avons dédié une personne au sourcing, qui nous propose une sélection de fournisseurs de qualité. Ce n’est pas un élément de langage, parce que si un produit échoue ou pose des problèmes, c’est la marque qui en pâtit et l’ensemble des produits. Donc nous sommes très exigeants sur la qualité répondons à un certain type de clientèle qui veut de la qualité et des prix attractifs. Sous cette gamme, nous proposons des courroies, des plaquettes de frein, des pompes à eau, des roulements, des tendeurs, des faisceaux, des embrayages, des pièces électriques, des filtres etc.

Et depuis notre dernier entretien, nous avons ouvert une nouvelle succursale à Marrakech, que nous mettons en avant sur le salon, à l’occasion de nos 25 ans !

   Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.