Alternative Autoparts s’invite chez Nexus Automotive International

Alternative Autoparts s’invite chez Nexus Automotive International

Alternative Autoparts, le groupement français de pièces détachées mené par Patrice et Fabrice Godefroy, figures emblématiques de la distribution de pièces détachées automobiles, vient rejoindre Nexus Automotive International et ainsi donner toutes les chances à ce dernier d’ouvrir la voie vers la création d’un Nexus France ?

Il n’aura pas fallu très longtemps aux deux partenaires pour annoncer la nouvelle après la fin du délai de réserve qui le liait au groupement Autolia. Et pourtant que ce fut long et riche en rumeurs les plus extravagantes ! Depuis la création de Nexus Automotive International, en fait, et la sortie d’IDLP (le groupe appartenant à Patrice et Fabrice Godefroy) d’Alliance, un jour brumeux d’Automechanika. Les commentaires allaient bon train et l’on voyait bien se dessiner un accord entre IDLP et Nexus, entre un beau groupe de distribution et une start-up de distribution agissant comme un aimant sur tous les continents et notamment sur l’Afrique et le Moyen-Orient ; mais aussi entre le spécialiste incontesté du Diesel et des membres de Nexus avides de technologies et confrontés à la montée des moteurs Diesel de haute technologie. Pour de multiples raisons, les noces furent repoussées jusqu’au premier janvier de cette année, cette fois entre Nexus Automotive International et Alternative Autoparts, l’entité créée il y a 18 mois, par Messieurs Godefroy et comprenant 28 membres (distributeurs de pièces détachées), 67 points de vente et 13 relais techniques experts soutenus par 70 garages portant le fanion « Technicar Services » – un nom très international…

Du solide et des projets

Patrice Godefroy a construit un empire, Fabrice en bâtit les extensions, à l’intérieur comme à l’extérieur. Fondateur des plates-formes de distribution dont « la plate-forme de Fresnes » et relais logistiques en région, Patrice a permis à Fabrice de créer les réseaux, de fortifier les plateformes, de mettre les managers en droite ligne avec la route définie par le groupe. Avec un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros, Alternative Autoparts fait petit à côté des Autodistribution et Alliance mais s’avère grand en indépendance et force de frappe. Il lui manquait, certainement, une voie d’expression plus large, plus tournée vers un international opérationnel. Voilà qui est fait et permet à Gaël Escribe, le CEO de Nexus Automotive International de renchérir en évoquant la nécessité de jouir d’une vision globale du marché dans lequel on évolue, pour être capable de réunir les forces en présence, afin d’affronter les challenges de demain.

Et ce qui nous alerte davantage, dans le bon sens du terme, c’est la petite phrase prononcée par Gaël Escribe qui se félicite qu’Alternative Autoparts devienne un fer de lance dans l’offre en pièces techniques pour la France et … l’étranger. En effet, Alternative Autoparts soutiendra Nexus en apportant dans la corbeille ses programmes de formation maison disponibles sur « Maintenance and Repair of the Future », une hotline technique spécialisée dans le diesel, l’essence, l’hybride et, en général, tous les moteurs et les concepts innovants dans le domaine de contrôle de la pollution des moteurs pour les véhicules légers, les camions et les autobus (EcoRévision, EcoRévisionVI). Cela résonne comme une annonce conceptuelle pour Gaël Escribe qui mise sur la formation, l’innovation technologique et l’union des forces faisant fi des frontières afin de devenir l’alternative de poids aux mastodontes du secteur et de la filière automobile.

Gageons que dans Algérie Rechange et dans Rechange Maroc, nous aurons l’occasion de reparler d’Alternative Autoparts et de leurs confrères de Nexus en Algérie et au Maroc…

   Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.