AMT 2016 : Signature de 9 contrats d’investissement totalisant 441 millions de DH

AMT 2016 : Signature de 9 contrats d’investissement totalisant 441 millions de DH

Ces projets devront créer 2 122 emplois et générer un chiffre d’affaire de 2 268 millions de DH, d’ici 2020.

La cinquième édition des Automotive Meetings Tangier-Med (AMT) a été inaugurée par Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique. Organisé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, par l’Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile (AMICA), cet évènement phare de l’industrie automobile marocaine a pour objectif de booster les partenariats entre donneurs d’ordre, équipementiers et sous-traitants de la filière. Et pour mettre en avant ce partenariat win-win, le ministre a présidé la cérémonie de signature de 9 contrats d’investissement dans la filière automobile portant sur un montant global de 441 millions de DH. Ces projets devront créer 2 122 emplois et générer un chiffre d’affaire de 2 268 millions de DH, d’ici 2020. Ils portent sur des projets d’extension ou de création d’entreprises dans les activités relevant notamment des écosystèmes «câblage automobile» et «intérieur véhicule & sièges». Ils sont développés par des équipementiers allemands, français et espagnols dont Leoni, Valeo, Novaerum Automotive, Fo Automotive Morocco, Cofat Maroc, Elastomer Solutions Maroc.

Intervenant à cette occasion, le ministre a souligné que ces projets «contribueront au renforcement de la dynamique de croissance intégrée du secteur automobile, en parfait accord avec la logique des écosystèmes mis en place». «Ils auront des retombées favorables en termes de création d’emploi, de transfert de savoir-faire et de perfectionnement des ressources humaines et des compétences», at-il ajouté.

Une offre Maroc attractive

Les investisseurs qui s’implantent au Maroc, ainsi que les industriels nationaux qui créent de nouvelles usines bénéficient de beaucoup d’avantages. Outre des subventions à l’investissement, l’Etat met à leur disposition une offre de foncier locatif proposée à des prix attractifs. D’ailleurs, 275 hectares sont dédiés au secteur, à travers les 12 régions du Royaume. Pour ce qui est de la qualification des ressources humaines, des plans détaillés de formation, déclinés par profil, année et région et appuyée par des aides à la formation font également partie de l’offre Maroc ainsi que la mise en place d’un Centre d’Etudes, d’Essais et de Développement. Et ce sans oublier, la nouvelle charte de l’investissement s’articulant autour de 5 mesures phares : une nouvelle fiscalité industrielle à 0% pendant 5 ans, un statut Zone Franche par région, un statut zone franche aux grandes industries exportatrices, un statut exportateur indirect, et un appui diversifié aux régions moins favorisées.

 
Nadia Dref

Réagir

Your email address will not be published.