Campion : un local plus grand et une offre plus élargie pour 2022

Date:

Campion, importateur et distributeur de pièces de rechange au Maroc depuis 2015, est sur le point de faire un grand pas en avant dans le secteur de la pièce de rechange. Déménagement vers la zone industrielle de Casablanca et élargissement de son offre sont ses deux principales aspirations pour 2022. El Bachir Boudalaa, directeur associé de Campion, nous donne plus de détails ! 

El Bachir Boudalaa fait partie de la famille ’’Ihssan Pièces Autos’’ qui vend des pièces de rechange de longue date. Ce sont plus de 15 membres de la famille qui ont travaillé dans cette même société, avant d’ouvrir chacun leur propre enseigne. El Bachir Boudalaa y a travaillé de 1990 à 2004, il s’occupait de l’importation et de la déclaration en douane, mais aussi des dossiers juridiques.  Ensuite, entre 2004 et 2015, El Bachir a occupé le même poste dans une autre société du même secteur, avant d’investir avec son associé dans la création de leur propre enseigne ’’Campion’’. Il s’agit d’un local d’une superficie totale de près de 460 mètres carrés et qui se situe au quartier El Oulfa de Casablanca. L’entreprise compte un effectif de 25 personnes, dont 10 commerciaux. 

Campion : une jeune entreprise très ambitieuse 

Importateur et distributeur de près de 15 000 références, Campion a commencé par s’appuyer sur des marques venues d’Asie et de Turquie. Ce n’est que dernièrement que la société a changé d’orientation et a sollicité des équipementiers européens reconnus. « Nous nous sommes retournés vers des marques européennes de qualité supérieure, parmi nos principaux fournisseurs, nous pouvons citer Muller Germany et Braxis. Nous importons actuellement près de 15 000 références, et nous veillons à choisir les pièces qui se consomment le plus et qui sont les plus demandées au Maroc », indique El Bachir.

Ainsi, dans un esprit de jeune entreprise, les deux associés travaillent également avec les manufacturiers locaux. L’objectif est d’encourager la production locale et d’inciter de nouveaux acteurs à s’y lancer. « Nous commandons des produits locaux que nous distribuons dans tout le Royaume. Aujourd’hui, il existe ici des usines de production de filtres, de joints de culasse, de plaquettes de frein… Je trouve qu’il est nécessaire d’accompagner ces manufacturiers et d’essayer de développer davantage la production locale. C’est un avantage pour nous aussi, cela nous fera moins de frais et moins de délais. J’encourage le Made In Morocco ! », déclare El Bachir, qui ajoute : « Nous devons connaître les manufacturiers marocains, nous ne les connaissons pas tous, il y a des usines dont nous ignorons l’existence et avec lesquelles nous pourrions certainement travailler ».

2022 : une année marquante pour Campion

La jeune entreprise ambitionne de grimper les échelons afin de pouvoir se positionner promptement avec les plus grands de la pièce de rechange au Maroc. C’est ainsi qu’elle travaille sur le déménagement dans un espace plus grand et plus adapté à son activité. « Pour pouvoir réaliser nos objectifs, à savoir importer plus de références et développer notre chiffre d’affaires, nous avons d’abord besoin de plus d’espace de travail et de plus d’organisation. Nous comptons emménager dans un local de plus de 2 000 mètres carrés en 2022 », déclare El Bachir.

Dans la même perspective de développement, El Bachir et son associé se sont fixés comme objectif d’importer plus de 50 000 références en 2022. « Il est difficile de gérer cette partie-là, le nombre de références et d’articles est presque illimité, mais nous avons pour ambition d’atteindre les 50 000 références l’année prochaine. Nous sommes déjà en train d’étudier les articles que nous importerons », nous confie El Bachir.

La covid-19 au profit du digital

Pendant la période du confinement, où la majorité des activités ont été interrompues, Campion a procédé à un test de vente en ligne sur les pages de ses réseaux sociaux. Une vente au ’’détail’’ qui a, selon El Bachir, porté ses fruits et qui a été une nouvelle manière de travailler pour tous ses collaborateurs pendant le confinement. En effet, c’est une démarche qui a poussé Campion à opter pour la digitalisation d’ici 2022 : un site internet, la vente en ligne et tout un département de personnel spécialisé. « Comme tout le monde, nous avons fermé pendant 3 mois. Pendant cette période, nous avons essayé la vente en ligne, le résultat était plutôt bien, mais pour chiffrer mieux, nous avons besoin de plus d’organisation et d’un personnel spécialisé. Le développement digital fait partie nos objectifs de 2022, et c’est justement la Covid-19 qui nous a poussé à nous intéresser à cette partie-là », déclare El Bachir.

Campion a depuis toujours traité avec des professionnels, c’est une société qui vend plutôt aux détaillants et qui ne dispose pas de points de vente dédiés aux particuliers. En revanche, la digitalisation pourrait être l’occasion pour Campion de traiter avec les particuliers. « Nous sommes des grossistes et nous préférons investir dans des commerciaux plutôt que dans des points de vente, mais la vente en ligne sera peut-être notre manière de vendre au détail, nous vous en dirons plus en 2022, après nos premiers tests », conclut El Bachir.

Haytam Boussaid

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.rechange-maroc.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

CAPRAM vers une classification de ses métiers

L’un des rares importateurs à « collectionner » les...

Somadeco s’offre le doublé !

Très engagé dans la professionnalisation du secteur et la...

AD Maroc en route pour la norme de management de la sécurité de l’information ISO 27 001 !

Présidant aux destinées d’AD Maroc, Fouad Belemlih s’est engagé,...

« L’engagement de tous est indispensable et est profitable à tous ! »

Alors qu’une structuration plus opérationnelle de sa société lui...