Celette restructure votre véhicule en toute précision

Celette restructure votre véhicule en toute précision

Le spécialiste français des solutions de réparation des véhicules endommagés déployait une sélection emblématique de ses produits et services sur Autopromotec. Ou comment intervenir sur une structure de véhicule en toute sérénité à partir de bases fiables…

On connaît bien Celette, fondée dans les années 60 et qui s’est entièrement consacrée au « sauvetage et à la résurrection »
des véhicules. Intervenir sur une structure métallique ne se fait pas à l’aveuglette avec un marteau, des chaînes et des clés, les châssis n’y survivraient pas. Cependant, parmi les solutions qui existent aujourd’hui, nombreuses sont celles qui partent du « reverse engineering » et qui n’apportent pas la précision qu’offre aujourd’hui Celette. La raison en est simple, le fabricant français part des vraies cotes comme le souligne Stéphane Jourdan, directeur technique constructeurs du groupe : « Celette est connu pour sa précision, ses précisions plutôt, parce que notre banque de données est constituée des cotes officielles obtenues auprès des constructeurs automobiles, de toutes les grandes marques premium dans le monde. Nous ne travaillons qu’avec les vraies cotes et non en reverse engineering comme nombre de nos concurrents, c’est pourquoi, nous pouvons restituer les coordonnées d’origine ».

Eagle, Naja, et Cameleon au rendez-vous…

A l’origine, le diagnostic… C’est ainsi que commente le travail de l’entreprise, Stéphane Jourdan : « La première étape consiste à diagnostiquer si le véhicule est endommagé, et sur quels points exacts. Des points « qui seront identifiés et permettront la réparation. » Pour effectuer ce préalable, Celette a développé l’outil de mesure laser Eagle, un outil léger (à un prix très accessible) dont la mission consiste à prendre des mesures 3D et de les confronter à celles du constructeur. « On sélectionne le véhicule sur le logiciel Eagle sur l’ordinateur, puis, comme on connaît les points de connexion par les constructeurs le travail se fait très rapidement. Lorsque la cible est atteinte par le laser, elle clignote et demande à Eagle de se connecter. L’ordinateur analyse et compare les dimensions. Si le véhicule est endommagé, les points ne sont pas « bons » et il faut réparer cette zone. Eagle permet la mesure des soubassements, des côtés et des points supérieurs. « On peut également installer plusieurs cibles et diagnostiquer le train avant en même temps. A noter qu’un rapport est établi et est sauvegardé sur le cloud de Celette, pas de perte possible !

Eagle s’avère un moyen facile à utiliser et rapide pour diagnostiquer les dommages subis par un véhicule. Comme le rappelle Laurent Lepetit, en charge du développement gamme poids lourd, « nous sommes réputés pour la précision des mesures et des réparations que peuvent effectuer nos outils, mais aussi pour la facilité d’utilisation que nous offrons aux carrossiers qui sont toujours à la recherche de plus de temps ! » Un autre produit plus sophistiqué, le Naja, toujours de métrologie électronique 3D de contrôle et de réparation, s’appuie sur une règle sur laquelle coulisse une tête de « lecture » capable de mesurer tous les points de contrôle. Sur l’écran, on peut visualiser en 3D les points, les déformations et les interventions à mettre en œuvre. Et pour ces interventions, Celette sort le Cameleon, un must dans le domaine, un système de gabarits spécifiques et personnalisables, adaptables pour les différentes pièces de structure. Entre les gabarits spécifiques et les mesures Naja, le mécanicien peut corriger les défauts de structure de tout véhicule. Il lui suffit de positionner la pièce sur le gabarit, de l’immobiliser et de vérifier les points sur l’ordinateur. Enfin, on soude et le véhicule recouvre ses données d’origine. Il faut savoir que Celette suit tous ses outils de manière à ce que tous les équipements qui ont été développés dans les années 80 ou 90 soient toujours opérationnels.

Equip Auto 1 E 001.

  Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.