Communiqué INDRA RECYCLING

Communiqué INDRA RECYCLING

Erratum dans la retranscription des propos de Monsieur BEY-ROZET, président de INDRA RECYCLING.

Dans notre dernière Edition, nous avons malencontreusement retranscrit de manière erronée certains propos du président d’Indra Recycling à qui nous présentons toutes nos excuses.

Il fallait, en effet, comprendre que « La Pièce de réemploi, PRE, importée d’occasion, ne doit pas être interdite au Maroc. Celle-ci doit être développée dans un cadre normé, contrôlé, et référencé de manière à ce que l’on puisse continuer à effectuer toutes les opérations de réparations à des prix adaptés.

La Pièce d’occasion importée ne saurait être considérée comme une Pièce concurrente à la pièce neuve d’origine proposée et commercialisée par les constructeurs. La pièce d’occasion ne s’adresse pas au même marché, ne concerne pas les mêmes véhicules en termes d’âge et de coûts. »

Il va sans dire, en effet, que les automobilistes qui veulent remplacer des pièces sur des véhicules plus anciens peuvent être tentés par une offre d’occasion, puisque les besoins ne sont pas les mêmes.

Encore toutes nos excuses à Indra Recycling dont nous avons modifié les propos de manière éhontée. Ou comment inverser ses notesHerve Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.