COP 22 : L’Alliance Renault-Nissan met, à la disposition des participants, 50 voitures électriques

COP 22 : L’Alliance Renault-Nissan met, à la disposition des participants,  50 voitures électriques

Grâce à un partenariat avec M2M et Schneider, 20 bornes de recharges seront déployées, au sein de la ville de Marrakech, pour répondre aux besoins des utilisateurs de ces véhicules.

L’Alliance Renault-Nissan tire profit de la tenue de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP 22), prévue à Marrakech du 7 au 18 novembre prochain, pour démontrer, encore une fois, son engagement en faveur de la préservation de l’environnement et de la lutte contre le réchauffement climatique. Pour ce faire, l’alliance réitère son exploit réalisé, lors de la COP 21 à Paris et se positionne en tant que partenaire officiel de cette grand-messe qui devra accueillir plus de 25 000 participants provenant de 195 pays. Au total, une flotte de 50 voitures électriques sera mise à la disposition des délégations pour assurer les services navettes, en complément des transports communs. Une annonce faite, lors d’une conférence de presse, tenue le 5 octobre à Casablanca, en présence des différents partenaires.

A cette occasion, Isao Sekiguchi, Président de la Région Afrique du Nord et Egypte du Groupe Nissan a déclaré : « l’enjeu du changement climatique est l’un des sujets les plus urgents auxquels fait face le monde d’aujourd’hui. L’Alliance Renault-Nissan a, non seulement, été rapide à reconnaître la contribution que pourrait apporter l’importation de l’industrie automobile à l’effort collectif dans ce sens, mais a, également, été l’une des premières entreprises à agir pour y faire face». Même son de cloche auprès de Marc Nassif, Directeur Général du Groupe Renault Maroc et Alliance COP22 Leader : « cette technologie associée à un mix électrique de plus en plus décarboné, est la solution de mobilité individuelle pour contribuer à résoudre l’enjeu du réchauffement climatique et améliorer la qualité de l’air des villes ».    

Mise en place des infrastructures adaptées

Pour ce faire, un réseau de plus de 20 bornes de recharge accéléré et standard sera déployé dans la ville de Marrakech. Ce dispositif a été rendu possible grâce au partenariat conclu entre l’Alliance Renault-Nissan, l’Agence Nationale pour le Développement des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique (ADEREE), M2M et Schneider Electric. Ainsi, les batteries des voitures électriques pourront être rechargées de 0 à 80 % de leur capacité en moins d’une heure, précise l’Alliance. Cette flotte sera composée de la citadine Renault Zoe, de la berline Nissan Leaf et du e-NV200 version 7 places. Ces véhicules seront à la disposition des délégués pour les transporter 24h/24, 7j/7 sur les différents sites de la conférence en complément des transports publics.

Des tests drive publics

L’Alliance tire également profit de la COP 22 pour faire connaître davantage son offre électrique, auprès des décideurs et des citoyens marocains. Durant la durée de la COP 22, l’Alliance exposera des solutions et mettra, également, à la disposition du public des véhicules électriques pour réaliser des essais. «Avec la COP22 et la volonté du Royaume de développer l’énergie décarbonée, plusieurs entreprises ont décidé de faire le pari du 100 % électrique par l’acquisition de flottes de véhicules électriques», a annoncé le top management. Une aubaine pour le Groupe Renault, constructeur pionnier, qui est le seul à commercialiser une gamme 100 % électrique, au Maroc, et dont les ventes réalisées, sur ce segment, restent en deçà des attentes du constructeur, à cause du manque d’infrastructures et de subventions étatiques.

Arriver à «zéro CO2» pour l’usine de Tanger

L’usine Renault-Nissan de Tanger est conçue pour tendre vers « zéro CO2 » émis, grâce à des ressources renouvelables, tant pour son énergie thermique produite sur site que pour son électricité achetée. «Cette usine a vu le jour en 2012, et cette approche reste, encore aujourd’hui, sans équivalent dans l’industrie automobile», précise l’Alliance.

D’énormes économies réalisées lors de la COP 21

Il est important de signaler que l’Alliance Renault-Nissan a été partenaire officiel de la COP21 en utilisant 200 véhicules électriques de l’Alliance représentant, ainsi, la plus grande flotte 100 % électrique jamais rassemblée pour un évènement d’envergure internationale. Cette flotte a transporté plus de 8 000 délégués accrédités, journalistes et négociateurs l’année dernière. Ils ont, ainsi, parcouru 175.000 km sans émettre de CO2 et sans utiliser une goutte de carburant pendant les deux semaines de la conférence annuelle sur le changement climatique à Paris. Ces véhicules ont permis en roulant d’économiser environ 182 barils de pétrole ou l’équivalent de 18 tonnes de CO2 non émises, apprend-on auprès du top management.

L’Alliance, leader mondial incontestable de l’électrique

L’Alliance Renault-Nissan est le leader mondial du véhicule électrique. Avec ses 6 modèles, elle a déjà vendu plus de 360 000 véhicules électriques dans le monde. Nissan Leaf, lancé fin 2010, est le véhicule électrique le plus vendu dans le monde tandis que Renault Zoe est le plus vendu en Europe. L’Alliance vend environ un véhicule électrique sur deux dans le monde, incluant Twizy, le quadricycle urbain de Renault et le van Nissan e-NV200, commercialisé en Europe et au Japon depuis 2014.  
Nadia Dref

Réagir

Your email address will not be published.