Equipement de garage : louer plutôt qu’acheter !

Equipement de garage : louer plutôt qu’acheter !

Lancée au début du mois de novembre, la marketplace France Atelier entend révolutionner l’équipement de garage. Sa promesse : équiper l’atelier sans investir grâce à la location, centraliser ses achats et les gérer en toute transparence avec facilité. De quoi sauvegarder la trésorerie des ateliers !

L’achat d’équipement pèse parfois lourd sur la comptabilité des ateliers et pourtant, il est nécessaire à son bon fonctionnement. Machines onéreuses et interchangeables à mesure qu’évolue la législation, gestion complexe des consommables…Bref, l’achat d’un équipement d’atelier est souvent perçu comme un passage obligé dont on se passerait bien. Depuis le début du mois de novembre, la marketplace France Atelier se propose donc, via sa plateforme internet, d’externaliser la gestion et l’administration des ateliers afin que ces derniers puissent se concentrer sur leur cœur de métier. La solution France Atelier s’appuie sur 4 services principaux : un e-shop pour commander facilement consommables et équipements ; une solution financière associée aux équipements ; une plateforme web permettant la traçabilité et la gestion des consommables, des achats et des services d’entretien ; et enfin, une prestation de location du matériel all inclusive baptisée LocaService FA.

L’idée de la plateforme Internet est simple : « Limiter l’endettement, c’est assurer la bonne santé financière de son atelier ! De plus, nous comptons proposer à nos clients l’opportunité du lease back (reprise et paiement des actifs par FA), un gage de confiance considérable dans l’univers compétitif et incertain des garagistes. Et pour aller encore plus loin dans l’accompagnement de nos clients, nous préparons aussi un service de location ponctuelle pour outillage spécifique » précise Mickael Perrin, PDG de France Atelier. C’est d’ores et déjà acté : les offres de la marketplace évolueront encore dans les prochains mois. Des ambitions d’autant plus appréciables que France Atelier propose l’ensemble de ses services pour zéro coûts additionnels, l’entreprise ayant choisi de se rémunérer sur les équipements et consommables achetés sur son e-shop, ou encore grâce à une commission sur les dossiers de financement ainsi que sur les prestations proposées (maintenance, contrôle, etc.).

Et si l’automobile est le premier secteur bénéficiant de l’«Atelier as a Service » par France Atelier, d’autres sont également ciblés : le PL, car, bus, ferroviaire, agricole et même le BTP. Enfin l’ambition de France Atelier ne s’arrête pas là : tous les secteurs dont l’outil de production nécessite de lourds investissements et un pilotage complexe sont autant de marchés potentiels, en France bien sûr, mais également à l’international.

   Ambre Delage

Derniers Articles

Réagir

Your email address will not be published.