Faurecia inaugure sa deuxième usine au Maroc

Faurecia inaugure sa deuxième usine au Maroc

Le Maroc affiche sa volonté de se positionner comme la destination incontournable en Afrique pour les opérateurs du secteur de l’automobile. L’équipementier français Faurecia confirme l’ambition du Royaume.

Après sept mois de travaux sur une superficie de 12 800 mètres carrés et un investissement global de l’ordre de 170 million de dirhams, Faurecia, leader dans la production de sièges automobiles et de systèmes d’intérieurs, inaugure le 13 juillet une seconde usine, à Salé. Faurecia renforce ainsi sa présence dans le Royaume, après s’y être installé en 2009. Cette usine permet la création de plus de 1 300 emplois, un effectif qui pourra potentiellement monter à 1 800 salariés. La multinationale par son usine à Salé a pour objectif de produire 10 000 coiffes de sièges en cuir et textile par an et ainsi satisfaire davantage les besoins, d’abord à l’échelle nationale, puis mondiale. Au niveau local, la production de cette seconde usine est en grande partie destinée aux deux principaux clients de Faurecia, à savoir les constructeurs français Renault et PSA. Le restant de la production est destiné à l’exportation, notamment en Europe.

« Etoffer les chaînes de valeur locales »

« En renouvelant le choix de la destination Maroc, Faurecia participe activement au déploiement de la vision tracée pour le secteur : celle d’étoffer les chaînes de valeur locales et de densifier notre tissu productif » affirme Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique. À savoir qu’une troisième usine spécialisée dans les systèmes d’intérieurs est attendue courant 2018 pour Faurecia totalisant ainsi un investissement de 600 million de dirhams pour un chiffre d’affaires prévisionnel de 2,7 milliard de dirhams.

Ces initiatives répondent bien aux ambitions du Maroc, qui a mis en place, en 2014, un plan d’accélération industrielle, le PAI, à la recherche de plus en plus d’investisseurs.

  Khaled Atta

Réagir

Your email address will not be published.