GIMPA : Du détail à l’importation, tout simplement

GIMPA : Du détail à l’importation, tout simplement

Faisant partie des plus récentes entreprises qui importent et distribuent des pièces de rechange à Casablanca, GIMPA, ou Gold Import Parts Accessory, compte plus de 50.000 cartes dans son stock. C’est une expérience de plus de 60 ans de sa famille dans la vente au détail qui a facilité l’accès à l’importation à Hassan Brouss, directeur associé de GIMPA.

Comme la majorité des entreprises marocaines de pièces de rechange, il s’agit d’une histoire qui se perpétue de père en fils. En effet, Hassan Brouss fait partie d’une grande famille de détaillants de pièces de rechange à Meknès. Après avoir fini ses études en finance et en droit des affaires, et après avoir travaillé avec son père et son frère aîné, Hassan s’est décidé à passer à l’importation en fondant GIMPA à l’aide de son associé Abdesslam Abdelhad, un ancien détaillant fort de plus de 25 ans d’expérience. « Nous sommes une famille, c’est une société familiale, mon associé est mon beau-frère et mon cousin. Toute notre famille opère dans la vente de pièces de rechange depuis les années 60, mon père a ouvert son premier magasin de vente de pièces en 1978 à Meknès. Après avoir terminé mes études, je me suis décidé à faire de l’importation et de ne plus faire le détail », mentionne Hassan.

Ainsi, la vente au détail de la famille Brouss et de Abdesslam Abdelhad a poussé GIMPA à bien sélectionner ses fournisseurs. La société importe uniquement des pièces de première monte et qui se consomment le plus sur le marché marocain. « Ce qui nous a poussé à importer, c’est le fait d’avoir déjà des points de vente dès le départ. D’ailleurs, les pièces que nous importons sont des pièces que nous vendions nous-mêmes au détail, que nous connaissions depuis longtemps ! Notre idée était dès le départ de travailler avec les marques que nous connaissons déjà et avec les plus connues pour ne pas avoir de difficultés à les commercialiser sur le marché marocain », explique Hassan.

Dans le même sens, Hassan fait allusion à la pièce ordinaire et mentionne qu’il « faut être très prudent à l’importation de la pièce et au choix du fournisseur, car de nos jours, nous pouvons avoir la même pièce, le même article à des prix différents, mais la différence c’est la matière première. Il faut savoir différencier entre une pièce de qualité et une pièce ordinaire et faire le choix d’importer la pièce originale ».

GIMPA : Plus de cartes pour satisfaire ses clients détaillants

S’étalant sur une superficie totale de près de 450 mètres carrés et employant plus de 12 personnes, GIMPA se concentre en ce moment sur le développement de son activité. Elargir sa gamme de produits et ouvrir de nouveaux points de vente font partie de ses objectifs à court terme. De plus, elle étudie la possibilité d’instaurer un atelier de fabrication sur le long terme. 

« Notre principal objectif en ce moment est d’élargir plus encore notre gamme de produits, c’est une sorte de challenge pour nous, parce que plus nous avons d’articles, plus nos clients détaillants achètent chez nous. S’ils trouvent tous les articles qu’ils désirent dans la même entreprise, ils ne prendront pas la peine d’aller chercher ailleurs », indique Hassan. Il ajoute : « Nous avons également comme objectif d’ouvrir des points de vente dans les grandes villes du Royaume. En ce moment, nous disposons d’un seul point de vente et de 4 commerciaux, nous allons effectivement passer à la vente au détail aussi. D’un autre côté, nous avons un projet d’atelier de fabrication de quelques articles, mais nous comptons travailler dessus plus tard, la situation économique actuellement conditionnée par la crise sanitaire ne nous permet pas de nous engager dans ce développement. » 

GIMPA s’ouvre bientôt au monde du digital

La jeune entreprise d’importation et de distribution des pièces de rechange ambitionne de travailler sur sa présence digitale en recrutant des personnes spécialisées dans la communication digitale. « Nous devons recruter en ce moment des profils pour développer notre partie digitale, créer notre site internet et développer notre visibilité sur les réseaux sociaux en permanence. Tout est connecté en ce moment, nous voulons faire partie des entreprises connectées aussi ! Dans ce sens, nous encourageons les jeunes diplômés, c’est notre stratégie depuis notre lancement, recruter des jeunes et leur offrir l’opportunité d’apprendre et de s’intégrer dans le monde du travail », nous confie Hassan.

Une société consciente de la mutation dans le domaine automobile 

Le marché automobile a entrepris une mue considérable qui va s’intensifier : véhicule électrique, évolution du mix énergétique, usage du véhicule qui devient autonome ou partagé, et ultra-connecté. « D’ici 10 ou 15 ans, la grande majorité des voitures neuves vendues seront connectées. Et cette connectivité recouvre une large palette de services dont le contrôle à distance, les rapports de diagnostics, l’assistance à la navigation, la connexion au Smartphone, etc. Certes, quelques consommables seront encore nécessaires, mais de nombreuses autres pièces techniques ne seront plus d’actualité », mentionne Hassan Brouss.

Consciente de la situation à venir, GIMPA fait partie des entreprises importatrices qui sont prêtes à suivre l’évolution technologique à tout moment. « Que ce soit d’ici 10 ou 15 ans ou même avant, nous ferons le nécessaire pour nous adapter au nouveau marché et à la nouvelle demande. GIMPA a ouvert en 2007, nous sommes une entreprise jeune qui veut assurer la continuité de son activité », conclut Hassan. 

Haytam Boussaid

Réagir

Your email address will not be published.