Groupauto Maghreb : pléthore de demandes d’adhésion !

Groupauto Maghreb : pléthore de demandes d’adhésion !

Sur Equip Auto Alger, les visites de distributeurs se sont succédé à un rythme effréné pour découvrir le concept. Les fournisseurs présents ont largement contribué à l’accueil des professionnels.

Profitant d’un instant d’accalmie lors du dernier jour du salon dans l’emploi du temps d’Hichem Bouzidi, président de Groupauto Maghreb, nous l’avons interrogé sur l’effervescence régnant sur le stand. Le succès des rencontres d’Oran associé au lancement, sur le salon, de l’activité outillage explique, pour partie l’affluence des professionnels de la distribution et de la réparation sur le stand. Pour Hichem Bouzidi, en, effet, « Les professionnels ont de plus en plus besoin de solutions de réparation, et de soutien de la part de leurs distributeurs, porteurs des nouveautés des grands équipementiers. C’est pourquoi, nous sommes tous représentés et qu’il y a autant de monde sur notre stand. Nous avons attendu le salon pour présenter l’outillage et nous avons reçu un excellent accueil dans ce domaine. Parallèlement, suite aux One2One d’Oran, nous avons concrétisé plusieurs commandes et on peut dire que la machine est bien lancée. Nous avons dû faire beaucoup de pédagogie pendant tout le salon pour expliquer ce que nous proposons ». Face aux demandes d’adhésion qui affluent, le président de Groupauto Maghreb – tout en s’en félicitant, tient à mettre les choses au point. Pas question pour le groupement de porter préjudice à qui que ce soit, en ne respectant pas le travail de la distribution actuelle : « Nous allons traiter les demandes d’adhésion au cas par cas, par région et par spécialité. Comme nous avons beaucoup de demandes, nous allons nous réunir ce mois-ci (mars, ndlr) pour pouvoir répondre à tout le monde dans les meilleurs délais. Nous voulons appréhender les demandes dans la sagesse, le respect et la dignité pour que tout le monde ait sa place. Par ailleurs, nous attendons des équipementiers un réel engagement, et préférons travailler avec eux, poursuivre nos négociations, plutôt que de devoir faire fabriquer nous- mêmes les pièces en Chine. »

Fédérer, une constante pour Hichem Bouzidi

« Mon objectif est toujours le même, il s’agit de réunir les professionnels et c’est toujours aussi difficile », avance Hichem Bouzidi avant de préciser, « Je reste convaincu qu’il faut d’abord fédérer autour de la pièce détachée, de la pièce de rechange et de son environnement, comme la sécurité routière. C’est mon ambition. » Et lorsqu’on l’interroge sur la fabrication, le patron de Tecauto se montre très prudent : « L’investissement a besoin de stabilité et de définition des objectifs. Qu’est-ce que l’on va fabriquer, des pièces de sécurité ou des caches de roue ? Ce n’est pas la même responsabilité, la même technologie. C’est pourquoi, il nous faut des lois strictes pour encadrer la fabrication comme il en faut pour contrôler les pièces de rechange qui rentrent en Algérie. On a de la camelote qui entre encore, il nous faut des laboratoires de contrôle au niveau des douanes, des instances publiques. En 2019, nous avons déploré 2 600 morts sur les routes soit 7 personnes par jour et au premier trimestre 2020, ce chiffre bondit à 17 morts par jour. La pièce de rechange est classée en 5 e position en termes de responsabilité. Il faut réagir sur l’entrée des pièces et aussi beaucoup sur la formation des acteurs de la réparation, il n’y a pas assez de gens qualifiés. Nos enseignes de garages Eurogarage et TopTruck vont dans ce sens, mais le travail est colossal. Nous préparons, d’ailleurs, en ce sens, un centre de formation agréé. » 

Le label VR PRO

« Le Vrai Produit chez le Vrai Professionnel » ou VR PRO, concept proposé par Hichem Bouzidi et qui lui tient à cœur se lit dans deux acceptations, vrai professionnel et vrai produit. Que nous dit ce concept ? « Il s’agit, nous explique Hichem Bouzidi, d’établir un répertoire de la pièce de rechange comme l’ancien répertoire téléphonique. On commence par la lettre A et on aura, par exemple ATE, avec la définition de son logo, du Vrai logo, accompagné du nom et des coordonnées du responsable de la marque, ainsi que des noms des distributeurs officiels de la marque. Ce document pourrait être envoyé à tous les postes frontières, aux douanes et sera mis à jour régulièrement. Il devra être parrainé ou édité par le Ministère pour qu’il ait plus de poids dans le monde de l’automobile comme dans celui des institutions. » En attendant, les équipementiers poursuivaient leurs explications aux distributeurs et aussi aux réparateurs, fédérer n’était pas un vain mot sur le stand Groupauto Maghreb d’Equip Auto Alger.

Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.