Hausse de 17,63% des ventes à fin mars

Hausse de 17,63% des ventes à fin mars

Au Maroc, 41 837 véhicules neufs ont été immatriculés, au cours des trois premiers mois de l’année. Le groupe Renault maintient son leadership grâce à ses deux marques Dacia et Renault. Ford garde sa troisième place tandis que Hyundai a vu ses ventes fléchir de près de 16%.

Les ventes de voitures neuves ne cessent d’augmenter, au fil des mois, après le record enregistré durant l’année 2016. Sur l’ensemble des trois premiers mois de 2017, le marché marocain des voitures particulières neuves est en hausse de 17,63% avec 41 837 véhicules immatriculés, contre 35 566 unités écoulées à fin mars 2016. La majorité des ces transactions concernent les véhicules légers qui ont cumulé 38 551 unités, à fin mars 2017, soit une hausse de 16,40%, comparé à la même période de l’année dernière (33 120 unités vendues). Pour ce qui est des VUL, ce segment a été marqué par une croissance de 34,34% des immatriculations, à fin mars dernier, avec 3 286 véhicules contre 2 446 unités, à fin mars 2016. Cette croissance à deux chiffres a été applaudie par l’Association marocaine des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM) qui publie chaque mois les statistiques des ventes réalisées.

Durant le seul mois de mars, la croissance était, également, au rendez-vous. Les ventes de véhicules neufs ont totalisé 15 259 unités contre 12 796 unités, soit une hausse de 19,24% par rapport au mois de mars 2016. Le segment dédié aux voitures particulières a connu, en mars dernier, une hausse de 20,56% avec 14 087 transactions contre 11 684 transactions. Le reste a été drainé par les véhicules utilitaires légers suite à la vente de 1 172 unités, au cours de mars 2017, contre 1 112 unités, en mars 2016.

Le groupe Renault maintient son leadership

A fin mars, le groupe Renault maintient son leadership grâce à ses deux marques Dacia et Renault. Leader incontesté du marché national depuis plusieurs années, Dacia a accaparé 29,12% de part de marché, au cours du premier trimestre, avec 12 183 livraisons (+ 25,4% par rapport à la même période de 2016). La marque au losange, qui arrive en deuxième place, a totalisé 5 079 ventes contre 3 524 unités commercialisées, à fin mars 2016, accaparant ainsi 12,16% de part de marché. De son côté, Ford, qui occupe encore la troisième marché du podium, a vendu, à fin mars 2017, 3 597 véhicules (+2,3%), soit une part de marché de 8,6%. La quatrième place est occupée par la marque française Peugeot qui a vu ses ventes augmenter de 9,69% grâce à la livraison de 2 740 véhicules contre 2 498 unités, un an auparavant. Sa part de marché s’est établie à 6,55%. Hyundai, quant à elle, affiche une grise mine, suite à la baisse de ses ventes de l’ordre de 15,98%, à fin mars 2017. Avec une part de marché de 6,41%, la marque coréenne n’a pu vendre que 2 681 unités loin des 3 191 unités commercialisées, durant le premier semestre 2016.

Pour ce qui est de la marque italienne, Fiat, elle a pu écouler 2 429 véhicules contre 2 346 unités, un an auparavant, soit une hausse de 3,54%. Quant à Nissan, ses réalisations ont grimpé de 36,53% avec des livraisons totalisant 1 749 et une part de marché de 4,18%.

A noter que les bons chiffres réalisés au cours du premier trimestre augurent d’une belle année 2017. Actuellement, les constructeurs et les concessionnaires restent optimistes et misent sur une bonne croissance.   

N.D.

Réagir

Your email address will not be published.