Infos techniques et coach digitaux

Infos techniques et coach digitaux

Longtemps dominé par la bougie d’allumage, mais en passe de laisser une bonne place aux bougies de préchauffage, le marché s’organise, se structure. Un état de fait que les équipementiers ne perdent pas de vue…au point de se mettre en ordre de bataille afin de satisfaire les besoins de formations et d’informations techniques des opérateurs et pallier, ainsi, à des taux de rechange encore balbutiants.

Difficile de parler du marché de la bougie en en ayant une vision globale, mais réductrice, et en faisant abstraction de la grande différence qu’il peut y avoir entre, d’une part, la bougie de préchauffage et, d’autre part, la bougie d’allumage. Or, au Royaume du Maroc, autant la bougie d’allumage est installée depuis un certain temps déjà, autant la bougie de préchauffage, elle, commence à peine à faire son trou. Logique puisque le parc automobile marocain compte plus de véhicules équipés de moteurs essence, que de moteurs diesel. Ce qui n’empêche pas pour autant la bougie de préchauffage de représenter aujourd’hui un fort potentiel de croissance. Pourquoi ? Simplement parce que la proportion des motorisations diesel sur l’ensemble du parc automobile tend à progresser sensiblement. Las, malgré la belle percée des véhicules diesel et grâce à la présence confirmée de l’essence, les taux de remplacements des bougies sont inférieurs, globalement, aux normes européennes, du fait notamment, de l’absence de remplacement périodique tel que préconisé par les constructeurs de véhicules. Un constat en toute logique beaucoup moins marqué sur les véhicules récents de moins de 5 ans.

Concrètement, donc, au regard de la qualité de carburant, inférieure aux carburants distribués en Europe, ainsi qu’à la vétusté du parc automobile en général, les différents acteurs du marché estiment que la fréquence de changement des bougies d’allumage est en moyenne de 15 000 kilomètres. Les bougies de préchauffage quant à elles sont remplacées en moyenne tous les 25 000 kilomètres.

La preuve par l’exemple

Or, avec une bougie, on ne fait pas n’importe quoi, n’importe comment. Particulièrement conscients du problème, les équipementiers s’emploient à donner quelques conseils astucieux et simplissimes, sous forme de documents très visuels tels que des tableaux d’avaries et de pannes (Beru, Champion), ou encore des vidéos sur lesquelles sont expliqués, étapes par étapes, les process d’intervention sur les bougies notamment afin de permettre aux réparateurs de repérer les bougies usagées, abimées, usées…afin de la changer. Et un constat s’impose : pour savoir s’il faut, oui ou non changer une bougie, tout commence par une observation…

Et si les équipementiers axent à ce point leurs documentations techniques sur l’aspect visuel c’est justement parce que c’est le meilleur moyen de pousser au changement des bougies. Impossible, en effet, de passer à côté d’une avarie lorsque lesdits équipementiers s’emploient à donner la preuve par l’exemple.

Prenons la bougie d’allumage. Federal Mogul, avec ses marques Champion, Beru et Eyquem distribue à tour de bras, chez tous les distributeurs et les réparateurs, des flyers ultra précis sur lesquels chaque problème susceptible d’apparaître sur une bougie est photographié, puis assorti d’un petit texte. L’équation est simple :
un problème, une cause, une conséquence, une solution ! Par exemple, les électrodes centrales et/ou de masse sont encrassées par un dépôt marron clair qui s’apparente à de la cendre ? L’origine d’un tel dépôt est généralement dû à un excès d’additif pour carburant (ou huile) ou bien à une usure générale du moteur. Conséquence : « Des dépôts de cendres peuvent « blinder » l’étincelle, ce qui peut entraîner des problèmes de ratés d’allumage ». La solution suggérée par l’équipementier : vérifier que l’indice thermique de la bougie est approprié et contrôler l’usure du moteur.

Même traitement pour la bougie de préchauffage. Mais cette fois-ci, autre exemple, courant, d’avarie : l’extrémité manquante du crayon. En cause : une panne du boîtier d’injection, une direction du jet de carburant irrégulière ou incorrecte ou encore une taille de joint incorrecte ou un nombre de joints erroné. Les solutions : « Vérifiez si le boîtier d’injection correspond au type de voiture et s’il est monté correctement. Vérifiez si le trou de montage de la bougie de préchauffage n’est pas encrassé par de la calamine ». Bref, des documents techniques franchement didactiques, presque enfantins, que l’opérateur peut avoir sous les yeux en toutes circonstances et surtout, en cas de doute.

capture 5

Quand internet devient un coach technique

Parce qu’il est accessible partout, dans le monde entier, Internet est devenu le bras armé de la plupart des équipementiers qui profitent de sa puissance sans frontière pour en faire un véritable support de formation. Evidemment, si cela ne se substitue pas complètement à des séances de formations pratiques, les outils digitaux proposés désormais par les acteurs de la bougie font office de coach accessible à tous moments. C’est sur ce principe que NGK Spark Plugs a lancé, l’année dernière à l’occasion du salon Automechanika de Francfort, Tekniwiki, sorte d’encyclopédie d’informations techniques en ligne. Partant du postulat qu’Internet, donc, n’a pas de frontières, l’équipementier spécialiste de la bougie s’est mis en tête de rendre accessible, gratuitement, le savoir universel lié à la réparation automobile.

Tekniwiki est donc une plateforme d’informations techniques en ligne, dédiée aux produits d’allumage et aux capteurs, permettant aux professionnels de l’automobile, aux particuliers, mais aussi aux professeurs et élèves, d’accéder à un contenu complet agrémenté de vidéos et de documents techniques téléchargeables en ligne, gratuitement.

« Rendre l’information disponible via une seule plateforme en ligne et de la façon la plus simple possible est essentiel dans la stratégie des marques NGK et NTK » explique Maryline Merlier, Responsable Marketing de NGK Spark Plugs France. « Une connexion rapide, simple et en libre accès permet à chacun de trouver des solutions sur l’ensemble de nos produits et tout cela dans un format très ludique et facile à utiliser. »

Le système permet ainsi d’accéder à tout moment à des rubriques aussi diverses que la « Formation technique » donnant un accès direct à l’application de e-learning de NGK dans les domaines de la bougie d’allumage et de préchauffage, des bobines d’allumage, des faisceaux haute tension ou encore des sondes lambdas. La rubrique « Téléchargements » quant à elle permet de consulter en ligne et de télécharger les catalogues et brochures des marques NGK et NTK. Les « Vidéos » regroupent l’ensemble des vidéos techniques de la chaine YouTube qui apportent en images toutes les réponses aux problématiques de réparation les plus fréquemment rencontrées en atelier. Enfin, la rubrique « Actualités » donne toutes les dernières informations relatives à l’univers des produits NGK et NTK… Mieux : la plateforme Tekniwiki est accessible en 15 langues. Avec de tels outils mis à la disposition des garagistes, qu’ils prennent la forme de catalogues, de flyers ou d’écrans d’ordinateur, difficile de trouver encore une raison valable de ne pas améliorer le taux de remplacement des bougies sur le marché !  

Réagir

Your email address will not be published.