Interview Julien Le Grix, Directeur des ventes de la région EMEA, de Garrett Honeywell

Interview Julien Le Grix, Directeur des ventes de la région EMEA, de Garrett Honeywell

Rechange Maroc : Quel est le point fort des turbocompresseurs Garrett by Honeywell ?

Julien Le Grix : Un turbo est désigné pour un seul type de véhicule vu que chaque application a ses propres contraintes. C’est pour vous dire que dans l’industrie des turbos, nous ne sommes pas dans le prêt-à-porter mais dans la haute couture.

N’acceptez pas de pièces de substitution. Les turbos Garrett by Honeywell offrent les mêmes performances, sont tous soigneusement calibrés et présentent les mêmes avantages de durée de vie, mais sans les risques liés aux turbos de contrefaçon de mauvaise qualité vendus dans le monde entier comme pièces de rechange authentiques.

Que pensez-vous du marché marocain ?

Le marché marocain est porteur, quoique la copie et la ferraille raflent plus de la moitié du business. Ce qui me désole le plus et m’effraye davantage, c’est la manière dont est réparé le parc marocain qui, je l’avoue, est qualitatif. En dehors des concessions et SAV des importateurs de véhicules, le choix des pièces techniques se fait d’une manière effroyable. Il y a un besoin énorme, pour les garagistes, de monter en technicité. D’où l’utilité de notre plan de formation, mis en place avec nos partenaires, Brand et Mondial Turbo, qui leur est dédié, qui sera étalé sur l’année et qui couvrira toutes les régions du Maroc.

Les garagistes marocains ont tous relevé le problème de la cherté des prix des turbos de rechange d’origine. Comment compte Garrett Honeywell répondre à ces doléances ?

Nous sommes conscients que le prix est déterminant dans le choix d’un turbo de rechange d’origine, surtout au niveau des marchés tels le Maroc, l’Afrique et la Turquie. Beaucoup de garagistes qui sont les principaux prescripteurs orientent directement leurs clients vers la ferraille sous prétexte que le prix est, souvent, moins cher qu’un produit d’origine. Or parfois, en cas de rareté, certains produits sont plus chers que ceux d’origine. Nous avons une usine de remanufacturing des turbos et nous garantissons la même qualité et durée de vie qu’un produit neuf, mais c’est difficile de les exporter vers la Turquie ou l’Afrique, à cause de problèmes réglementaires.

Pour pallier ce problème, notre groupe a décidé de revoir les prix des turbos, pour une certaine catégorie de voitures pour répondre aux besoins de ces marchés porteurs. Il y aura, donc, une baisse des prix sur certains modèles, dès 2017.    

N.D.

Réagir

Your email address will not be published.