Interview, Yassine Daffi, Directeur Général de Répar Expert

Interview, Yassine Daffi, Directeur Général de Répar Expert

«Les clients sont devenus très exigeants en matière de qualité et de sécurité»

Comment avez-vous eu l’idée d’abandonner votre carrière d’ingénieur pour vous lancer dans cette aventure de mise en place d’un atelier de carrosserie et de mécanique générale?

A la base j’étais un passionné de l’aéronautique. J’ai fait mes études à Toulouse et j’ai travaillé dans les domaines de la finance et du commercial. Ensuite, j’ai décidé de rentrer au Maroc et créer un business lucratif. Nous avons opté finalement, mon associé et moi, pour la mise en place d’un atelier moderne de mécanique et de carrosserie, aux standards internationaux, comme ceux qui existent en Europe et aux États-Unis. Ensuite, nous avons eu la chance de devenir un franchisé de Bosch Car Service. Nos clients sont bien servis. Ils bénéficient des conseils avisés d’un personnel formé en permanence, des réparations de qualité et des pièces de rechange conçues pour durer. Et ce sans oublier la qualité Bosch réputée et à des prix abordables. Nos valeurs sont la fiabilité, la qualité et la sécurité.

A votre avis, qu’adviendra-t-il des garagistes traditionnels qui ne se sont pas modernisés ?

Les garagistes traditionnels sont pratiquement condamnés à disparaître. Et pour cause, les clients sont devenus très exigeants en matière de qualité et de sécurité. Idem pour les sociétés de location de longue durée qui sont devenus intransigeantes au niveau des services rendus. De plus, le parc automobile est en train de se rajeunir, ce qui nécessite des interventions pointues, surtout au niveau des nouveaux véhicules incluant de nouvelles technologies. Les garagistes ont besoin, de plus en plus, de disposer de nouvelles compétences techniques, de s’équiper et de se mettre à jour pour mieux réparer et entretenir.

Qu’en est-il de votre stratégie de développement au Maroc ?

Nous comptons nous développer, en premier lieu à Casablanca et ouvrir deux autres centres de mécanique générale et de carrosserie. Ensuite, on pourra étendre notre activité à d’autres villes. Pourquoi pas !

Pour 2017, nous sommes optimistes et nous comptons réaliser 10% à 15% de plus de notre chiffre d’affaires 2016.    

Nadia Dref

Réagir

Your email address will not be published.