Kyb entre Equip Auto Alger et le Rallye Aïcha des Gazelles

Kyb entre Equip Auto Alger et le Rallye Aïcha des Gazelles

Farid Sihocine enchaîne les participations aux événements de la profession sans discontinuer. Avec 26 pays en portefeuille, il n’a guère le temps de bailler aux corneilles, mais le service au client se présente comme une seconde peau chez lui.

Déjà sur le stand alors que le salon n’est pas encore ouvert, Farid Sihocine n’arrêtera pas de vanter les mérites de Kyb à ses clients et prospects, pourtant déjà convaincus. Mais il a toujours quelque chose à ajouter, des nouvelles références, un nouveau catalogue, des explications techniques et aussi une nouvelle application. Certes, celle-ci n’est pas encore arrivée au Maghreb, elle vient juste de sortir en Europe, mais elle promet ! Et c’est pourquoi Farid Sihocine l’annonce déjà, elle sera un outil efficace d’identification des références et … mais attendons donc un peu qu’il nous la présente officiellement. Donc, il est là, en avance, et sur le stand de Kyb, parce qu’il s’est fixé comme mission de soutenir ses distributeurs : « Le marché algérien est un marché de challenge.

Malgré la crise, nous sommes auprès de nos partenaires, en soutien, parce que c’est notre démarche en tant qu’équipementier. Nous étions là, à leurs côtés, il y a deux ans lorsque tout le monde était confronté à la question des licences. Et nous sommes encore là pour faciliter le travail de nos clients face à la nouvelle réglementation. Le marché présente une réelle dynamique qu’il faut accompagner, il faut en flairer les opportunités et ne pas le regarder d’un œil pessimiste. Cela signifie, aussi, jouer à plein son rôle de partenaire. Je suis très sollicité depuis le début du salon par des importateurs qui voudraient nous représenter. Mais je suis là pour soutenir mes client s actuels. Je ne veux pas démultiplier le nombre de mes distributeurs. En venant ici, j’ai atteint les objectifs, je viens soutenir les clients et j’ai accueilli les professionnels de la réparation. J’ai aussi rencontré nos clients marocains, tunisiens mauritaniens… Tous ont eu des contacts avec leur équipementier et leurs confrères, le but est atteint. »

2 voitures au Rallye Aïcha des Gazelles !

« Kyb est une entreprise citoyenne, à l’image de nombreuses autres entreprises japonaises dont c’est la culture. Dès que nous pouvons nous inscrire dans une démarche citoyenne, que l’on peut accomplir des actions pour la société, nous le faisons. C’est pourquoi, nous sponsorisons des équipes locales impliquées dans des événements comme le Rallye Aïcha des Gazelles, dont l’objectif est clairement tourné vers l’humanitaire, l’entraide, le social » commente Farid Sihocine qui reconnaît également que la partie technologique n’est pas oubliée pour autant : « Lors de la précédente édition, nous avons offert, en plus, deux kits d’amortisseurs, un standard et un sport. Le retour d’expériences nous a été très précieux et nos ingénieurs ont pu intégrer ces données en recherche et développement. C’est important pour nous qui servons les constructeurs automobiles partout dans le monde et avec des spécifications locales différentes. » Pour le Rallye 2008, Kyb a d’ailleurs offert un nouveau kit sport pour le Toyota Land Cruiser 4,8 l essence en plus du montant du sponsoring.

Rallye du cœur et partenariat technologique

Avec les deux voitures engagées, Farid Sihocine répond à des préoccupations différentes et complémentaires. La première voiture, n° 110, conduite par un équipage marocain, des tanjaouiates (de Tanger) roulait au profit d’une association d’aide aux personnes souffrant de déficiences moteur, pour lesquels ils ont pu offrir des moyens de mobilité adaptés. Tout l’argent collecté dans ce cadre a été intégralement reversé à l’association. Une bonne action qui a été bien récompensée puisque les deux pilotes ont réussi à obtenir la dixième place du Rallye et la première en tant qu’équipage marocain. Etait-ce lié au kit d’amortisseurs ? Farid Sihocine reste muet, secret de fabrication oblige. Il n’empêche que c’est la technologie qui a animé le deuxième équipage puisque c’est à la demande de Renault que la Zoë électrique aux couleurs de Kyb, n°313, a évolué dans le désert équipé d’amortisseurs spécifiques développés par l’équipementier japonais, et qui ont fait le bonheur des filles au volant. Farid Sihocine, là encore, a rempli ses objectifs !

   Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.