KYB et Maghreb Accessoires sur la route des ateliers du Maroc

KYB et Maghreb Accessoires  sur la route des ateliers du Maroc

En partenariat avec son partenaire historique, Maghreb Accessoires, le fabricant d’amortisseurs KYB a organisé un roadshow en s’arrêtant dans les grandes villes du Royaume du Maroc.

« Je souhaite partager avec vous une belle expérience vécue au Maroc durant la dernière semaine du mois de Juillet » nous a écrit Farid Sihocine, Area Sales Manager, de KYB, visiblement impressionné par la qualité des rencontres entre les garagistes, les mécaniciens, les équipes de son distributeur Maghreb Accessoires, et son propre team. En effet, s’appuyant sur un camion aménagé en atelier mobile aux couleurs de KYB, les formateurs ont délivré des formations techniques (notamment en délivrant les principes de base du fonctionnement d’un amortisseur, en définissant son rôle, et surtout en présentant comment détecter des amortisseurs usés ou enfin comment remplacer un amortisseur, etc.). Parallèlement, ils sont aussi revenus sur l’historique de la marque, sur les atouts commerciaux qu’elle revêt et bien sûr ses gammes de produits.

De Marrakech à Casablanca

Pendant toute une semaine, les équipes de KYB et de Maghreb Accessoires ont sillonné les principales villes du Royaume, en ouvrant le roadshow par Marrakech, puis Rabat, Tanger, Tétouan, Fès, Meknès et enfin Casablanca, entre autres villes. Dès Marrakech, le staff savait que le roadshow allait répondre aux attentes des professionnels, simplement en se fiant à l’accueil que lui ont réservé les garagistes, les mécaniciens, les revendeurs de la splendide ville de Marrakech. Pour cela, citons Farid Sihocine, décidément conquis : « Beaucoup de belles rencontres avec les professionnels Marocains qui ne demandent que cela, qu’on s’intéresse à leurs métiers et qu’on leur apporte du nouveau. L’échange avec ces professionnels était intense, les questions pleuvaient…dans le dialecte local…la belle Daridja Marocaine…Une fois mis à l’aise et la barrière de la langue franchie, ces professionnels s’avèrent être avides de connaissance et surtout très débrouillards, là où certains bloqueraient parce qu’il manque tel outil ou telle clé pour un démontage, le marocain, en génie qu’il est, bricolera l’outil nécessaire à sa tache…Il n’y a jamais de problèmes, que des solutions. En somme j’avais à faire à des passionnés ! » A recommencer donc…

   Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.