La 4éme édition a tenu ses promesses

La 4éme édition a tenu ses promesses

Plus de 300 exposants et 4 000 visiteurs pour l’édition 2017. Les besoins annuels en sous-traitance de la filière automobile sont estimés à plus de 6 milliards de DH pour 2016 et dépasseront 10 milliards de DH en 2020.

Et de quatre. L’Association Marocaine de l’Industrie et la Construction Automobile (AMICA), avec l’appui de TMSA, a organisé, du 26 au 28 avril 2017 à Tanger Automotive City, la 4ème édition du Salon de la sous-traitance automobile sous le thème: «Ancrage de la filière automobile par une accélération du développement de la sous-traitance ». Une manifestation qui a tenu ses promesses, sachant que ce salon se professionnalise au fil des années. Côté affluence, elle a accueilli plus de 4 000 professionnels venus de Tanger, Kénitra et Casablanca mais aussi d’autres pays (Espagne, Portugal, France, Allemagne, Italie et la Turquie).

Cette quatrième édition a, également, rassemblé plus de 300 exposants, qui sont venus mettre en avant leurs dernières nouveautés et offres en matière de sous-traitance, au profit des constructeurs et des équipementiers automobiles. Occupant une superficie couverte de plus de 5.000 m², à Tanger Automotive City, cette importante manifestation a réuni, durant 3 jours, tous les donneurs d’ordres de la filière, ayant besoin de renforcer autour d’eux les métiers de support à l’industrie automobile, qui ont procédé à des prises de contacts directes et ciblées. Des équipementiers étrangers étaient également de la partie dont une délégation française conduite par la Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules (FIEV). L’AMICA a également mis à profit des partenariats avec les différentes chambres de commerces locales : Américaine, Espagnole, Française, Belgo-luxembourgeoise, Portugaise… Pour donner plus de poids, les synergies avec les autres fédérations industrielles notamment l’industrie aéronautique, l’électronique, le textile, la métallurgie offrent encore plus d’opportunités de développement. Cette année, le Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS) et ses partenaires ont été les invités d’honneur de la rencontre.

Des besoins annuels d’un milliard d’euros en 2020

Ce salon a pour objectif de créer un bassin de sourcing/prestation au niveau local et permet de mettre en avant les atouts incontestables et les acquis certains d’une industrie qui s’est transformée, au fil des années, en un véritable levier de progrès et d’accélération industrielle du Royaume, a souligné le ministre, lors de la cérémonie d’ouverture. Le salon de la sous-traitance automobile, favorise, donc, les échanges entre constructeurs-équipementiers, de rang 1 et rang 2 d’un côté et leurs sous-traitants de l’autre. Il assure, également, l’interaction entre les donneurs d’ordres nationaux et étrangers ainsi que le développement de partenariats afin de concrétiser les opportunités d’affaires offertes par la dynamique créée par le développement de la filière.

« Les besoins annuels en sous-traitance de la filière automobile sont estimés à plus de 6 milliards de DH pour 2016 et dépasseront 10 milliards de DH en 2020. Aussi, pour développer l’industrie, il faut développer la sous-traitance et les tissus des équipementiers de rang 1, rang 2 et rang 3», a souligné Tajeddine Bennis, Directeur de la Branche Automobile au sein de l’AMICA. Et d’ajouter : «il faut que ces derniers soient réactifs et compétitifs pour capter plus de parts de marché». Parfaitement en ligne avec la stratégie du Plan d’Accélération Industrielle 2014-2020, le développement du tissu de sous-traitance autour des différents écosystèmes est un gage pour l’ancrage de la filière automobile au Maroc.  

N.D.

Réagir

Your email address will not be published.