L’AMICA et Advantage Austria consolident leur partenariat

L’AMICA et Advantage Austria consolident leur partenariat

À la suite de treize années de coopération fructueuse, l’AMICA et Advantage Austria ont convenu de voir l’avenir différemment par le biais d’un partenariat plus formel. C’est ainsi que les deux entités ont officialisé le vendredi 12 novembre 2021, la mission commerciale de l’Ambassade d’Autriche au Maroc.

Paraphée par Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce, Hakim Abdelmoumen, président de l’Association Marocaine pour l’Industrie et la Construction Automobile (AMICA) et Eva Frei, conseillère commerciale de l’Ambassade d’Autriche au Maroc (Advantage Austria), cette convention a pour but de renforcer l’étroite collaboration qui existe entre les deux entités depuis 2008, date de l’installation de Hirschmann Automotive au Maroc et qui s’est consolidée depuis 2018. 

« Le fruit de ces trois ans sont dues à deux raisons principales, d’abord la confiance qui règne entre les investisseurs autrichiens, Advantage Austria et le Maroc, mais aussi l’effort de la coopération continue qui ne date pas d’hier. Ce partenariat nous permettra de développer davantage de relations industrielles avec nos amis autrichiens et fera venir les investisseurs autrichiens automobiles au Maroc », indique Issam Saied, directeur général de Hirschmann Automotive.

Cette convention permettra entre autres, le développement de l’écosystème automobile marocain qui affiche de fortes ambitions, comme l’a indiqué Ryad Mezzour, lors de la cérémonie : « notre première ambition est de devenir la plateforme industrielle la plus compétitive au monde. Nous y avançons à grands pas et nous enregistrons déjà de premiers résultats extrêmement importants. C’est donc une opportunité tout aussi intéressante pour permettre à l’industrie autrichienne de bénéficier de ce réservoir et ce relais de compétitivité qu’offre le Maroc ».

Le ministre de l’Industrie et du Commerce a aussi noté l’importance de ce partenariat pour accroître l’intégration locale par l’accompagnement des acteurs autrichiens et marocains de l’automobile, dans le développement de joint-venture. Il est aussi prévu dans le programme d’encourager les investissements autrichiens afin de développer les processus et produits manquants et existants, mais aussi partager l’information sur les opportunités d’investissement et les besoins en composant dans l’automobile.

Partage d’expérience, formation et transfert du savoir-faire

Il est aussi requis par l’accord, la participation aux évènements organisés par l’AMICA et Advantage Austria, de même que l’organisation de forums austro-marocains pour encourager le partenariat et l’investissement. De plus, les clusters automobiles autrichiens et les industriels marocains pourront partager leurs expériences et leurs savoir-faire pour encourager davantage l’investissement, ainsi que l’échange entre le CETIEV et les différents centres de compétence, de développement et de recherche autrichiens. Aussi, la convention s’intéresse à l’accompagnement des banques et fonds d’investissement au Maroc.

Le programme démarrera en 2022, par une prise de contact avec les sociétés autrichiennes du secteur de l’automobile sélectionnées par Advantage Austria. Suivi d’un forum de l’automobile en Autriche, entre les investisseurs autrichiens et les équipementiers au mois de janvier 2022.

À l’égard de ce partenariat, Hakim Abdelmoumen a conclu la réunion en indiquant que : « le secteur automobile marocain est aujourd’hui à une période intéressante et particulière, nous avons des opportunités de fournir des constructeurs automobiles dans le monde et en grande partie l’Europe, nous faisons partie des Top 3 au niveau de la compétitivité et maintenant vient ce partenariat que je juge une complémentarité extraordinaire entre le secteur automobile marocain et le secteur automobile autrichien à plusieurs titres. D’abord, nous avons comme objectif de passer d’un taux d’intégration de 60% à 80%, ensuite du côté de l’Autriche, c’est un pays avec une belle tradition de l’industrie automobile au niveau du savoir-faire, au niveau de l’industrie et de la technologie, et également au niveau de la diversité des métiers à haute valeur ajoutée. Aujourd’hui, nous avons clairement réuni tous les ingrédients : investisseurs, formations, compétences, fonds d’investissement, etc. ».

Haytam Boussaid

Réagir

Your email address will not be published.