« Lamine » des mécaniciens au Maroc : Un métier très peu connu…

« Lamine » des mécaniciens au Maroc : Un métier très peu connu…

Voici un métier très ancien et que peu de personnes connaissent, mais qui pourtant a son importance car il est susceptible de vous protéger contre certaines pratiques douteuses qui pourraient être opérées par des garagistes peu honnêtes. Ce métier, c’est celui du « Lamine » des mécaniciens. Etymologiquement, le mot « Lamine » en arabe veut dire « personne digne de confiance ». Lamine n’est ni plus ni moins que le directeur de la corporation des mécaniciens. C’est un peu le garant de la déontologie de la profession.

Il veille à ce que le métier soit bien organisé et respectable, que le consommateur soit protégé contre toutes manœuvres frauduleuses ou dolosives et que les prix de la main d’œuvre et des pièces utilisées lors d’une intervention mécanique restent raisonnables. Il faut dire qu’avant le protectorat, les corporations de métiers au Maroc, qui regroupaient les artisans d’une même profession, contribuaient à maintenir une certaine dynamique économique ainsi qu’une forme de cohésion sociale. Les autorités coloniales ont maintenu cet état de fait en préservant la profession de Lamine qui demeurait très utile dans un secteur professionnel représentant, pour beaucoup de familles, un revenu important. Aujourd’hui, ce métier existe non seulement toujours, mais il a également une grande utilité : il permet de fixer les règlements de la profession, mais également les modalités de son exercice, les conditions de travail ainsi que les usages de façon à éviter toute forme de concurrence déloyale entre garagistes.

Une corporation hiérarchisée

La corporation des mécaniciens au Maroc est très hiérarchisée : elle comprend les apprentis, des aides et des maîtres ou patrons parmi lesquels est choisi le chef de la corporation ou Lamine. Ce dernier peut parfois entrer en interaction avec un Lamine d’une profession annexe (Lamine des ferrailleurs au Maroc par exemple). Chaque regroupement géographique de garages mécaniques suppose l’existence d’un Lamine. « Le métier de Lamine possède toute son importance, notamment dans un secteur où règne l’informel et où le consommateur a très peu de chance d’y défendre ses intérêts en cas de lésion suite à une intervention mécanique », affirme un garagiste à Casablanca.

Il faut dire qu’au Maroc, 80% des interventions mécaniques se font dans des garages qui ne délivrent aucune facture aux usagers. Qu’il s’agisse d’un vol de pièces sur un moteur par exemple lors d’une intervention mécanique, d’une réparation mal effectuée, d’un prix exorbitant de main d’œuvre ou un dégât provoqué sur un moteur suite à une réparation, lorsqu’un consommateur se trouve lésé par un garagiste, il peut aller directement aller se plaindre auprès de Lamine des mécaniciens. Ce dernier, en tant qu’homme de la profession, est capable de comprendre toute la nature d’une intervention mécanique et les effets qu’elle a pu produire sur le moteur. Il peut donc arbitrer en toute efficacité entre le garagiste et le consommateur qui se sent lésé.

   Mohamed Mounadi

Réagir

Your email address will not be published.