L’AMT 2016 pour favoriser le partenariat euro-méditerranéen

La 5e édition de la rencontre btob « Automotive Meetings de Tangier-Med » devra  accueillir les principaux acteurs de la filière, à savoir, les équipementiers, les constructeurs,
les bureaux d’études et les logisticiens.

L’Association Marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA), organise du 23 au 25 novembre à Tanger, le grand rendez-vous d’affaires dédié au secteur. Il s’agit de la 5ème édition de la rencontre btob « Automotive Meetings de Tangier-Med », une plateforme incontournable de rencontres de l’industrie automobile, qui devra réunir les principaux acteurs de la filière, à savoir, les équipementiers, les constructeurs, les bureaux d’études et les logisticiens, durant 3 jours.

L’AMT 2016 s’annonce, donc, sous de bons auspices sachant qu’elle favorisera davantage le développement de partenariats euro-méditerranéens et la saisie d’opportunités industrielles et commerciales concrètes qui seront offertes aux participants. « L’édition 2016 se tiendra à Tanger, la région qui abrite le complexe industriel Renault Tanger-Med, le port de Tanger-Med ainsi qu’un tissu industriel mature et dense avec aussi bien des équipementiers de renommée mondiale que des PME», tient à préciser l’AMICA. Outre les rencontres btob, des conférences et des tables rondes animées par des experts du secteur sont prévues.

À signaler que depuis le lancement du Plan d’accélération industrielle, un travail intense a été réalisé. La restructuration de l’industrie en Ecosystèmes a permis au Maroc de déceler de nouveaux relais de croissance. Ainsi, cinq écosystèmes ont été mis en place, à ce jour, dans l’automobile. Ils se déclinent autour des équipementiers et concernent les filières suivantes : « câblage automobile », «  l’intérieur véhicule & sièges », « métal/emboutissage », «batteries automobiles », « poids lourds et carrosserie industrielle» et enfin « moteurs et transmissions». Ces écosystèmes automobiles permettront au secteur de doubler aussi bien les emplois, en vue de les porter à plus de 160.000 à l’horizon 2020, que les exportations automobiles pour atteindre 100 milliards de DH par an.  N.D.

Réagir

Your email address will not be published.