Le Gipam crée son salon de la pièce auto au Maroc, M.A.T.

Le Gipam crée son salon de la pièce auto au Maroc, M.A.T.

Créé il y a un plus d’un an, le Groupement interprofessionnel de l’automobile au Maroc, regroupant les fabricants, importateurs et distributeurs de pièces de rechange, lance le premier salon de la pièce automobile à Casablanca, du 12 au 15 décembre prochain. Bienvenue au M.A.T. ou Moroccan Automotive Technologies. 

Dans le secteur de la pièce détachée et de l’équipement automobile au Maroc, l’effervescence ne retombe pas et anime tous les domaines de la filière. Favorisés par les Ecosystèmes voulus par l’Etat, attirés par le retour des constructeurs automobiles français et leurs équipementiers, aiguillonnés par un mélange des genres insinué par un professionnel de l’automobile, mettant sans réflexion, dans le même sac, tous les distributeurs de pièces, les indépendants du secteur ont pris leur destinée en mains. Et de belle manière ! D’abord en créant le Gipam, association de défense et de promotion des intérêts des professionnels et des métiers de la pièce de rechange et, également, de protection des automobilistes, puis en devenant un partenaire actif de la politique du gouvernement en matière de professionnalisation de la filière via le concept Salamatouna et, aujourd’hui, en lançant le salon de la pièce automobile.

Un projet audacieux que le Gipam a voulu sien, marocain et œcuménique. Un projet qui révèle aussi, pour la profession, une volonté de reprendre son rang dans le paysage international automobile, comme l’assène, le président du Gipam, Mohamed El Housni (aussi président de Copima) : « Il était anormal que nous n’ayons pas de salon aftermarket au Maroc, alors que l’on nous reconnaît une vraie réussite dans ce domaine. » Qui ajoute à l’attention de ses pairs : « Nous avons l’obligation de réussir, parce que nous sommes tous concernés ! » Ce dernier vœu s’énonçant lors de la présentation du salon aux importateurs… qui ont tous signé ! Message entendu !

Des objectifs solides et volontaires

Organisé par le Gipam qui a désigné comme organisateur délégué, la société Global fairs & events, M.A.T. ou Moroccan Automotive Technologies réunira une centaine d’exposants nationaux et internationaux sur le site de la Foire Internationale de Casablanca, AMDIE (sur 1 200 m²), du 12 au 15 décembre 2018, une première édition qui s’attend à accueillir autour des 15 000 visiteurs. La périodicité prévue est pour l’heure, tous les deux ans. Presque tous les importateurs de pièces marocains d’envergure nationale ont déjà retenu leur stand, le quota alloué aux chinois est déjà atteint, celui des turcs presque, quelques européens manquent encore à l’appel, mais il reste plus de quatre mois de commercialisation. Le problème qui risque se poser réside plutôt dans le manque éventuel de place (Mais une confidence du président laisse entendre qu’il y a des solutions…). Ce que l’on peut désormais mentionner, c’est que les membres du Gipam font bloc et que les pièces d’origine (pièces équipementiers) et de qualité d’origine seront bien représentées.

Car, c’est de cela dont on parle : de la pièce de qualité : « En tant que salon industriel international dédié à l’après-vente automobile et à l’industrie automobile, MAT s’efforce d’assembler les meilleures et les plus larges gammes d’offres des fabricants et des distributeurs de produits et d’équipements », lit-on dans le programme, alors que déjà, l’on parle d’une surface d’exposition réservée pour … Salamatouna, le système de certification et de labellisation des services de distribution des pièces de rechange. Au-delà de la réussite de la première édition, le Gipam entend bien se frayer un chemin vers le continent africain en faisant de ce salon une référence pour la Région. Une ambition alimentée par le développement du « hub » que constitue la plateforme automobile de Tanger vers l’ensemble des pays africains et confortée par une croissance désormais pérenne de l’automobile au Maroc : « Les ventes de voitures neuves ont enregistré une hausse de 45 % sur les 5 dernières années et le parc automobile s’est élargi de 36 % en 6 ans ».

Tous les secteurs de l’après-vente concernés

Quels sont les produits exposés ? Quasiment tous ceux qui sont vendus en rechange, les pièces et leurs composants, moteur et systèmes mécaniques, boîtes de vitesse, échappements, freinage, suspension, batteries (…), le secteur de la réparation, de la maintenance, de l’outillage, et du diagnostic, mais aussi de la carrosserie peinture, du lavage, des pneumatiques etc. Une excellente occasion pour découvrir, tester, obtenir des informations des fabricants, suivre des formations etc. Rechange Maroc, partenaire du salon, vous informera au fur et à mesure des animations, promotions et formations qui se dérouleront sur le salon. Pour tous les professionnels de l’automobile, les réparateurs, comme les importateurs, les fabricants comme les distributeurs, les industriels ou manufacturiers M.A.T. se veut le nouveau rendez-vous de la filière au Maroc.   

   Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.