Le Groupe Argus s’implante sur le marché algérien

Le Groupe Argus s’implante sur le marché algérien

Après une présence de quatre années sur le marché marocain, le groupe Argus vient d’annoncer son arrivée aussi sur le marché algérien via son partenaire local Mourad Saadi.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Mourad Saadi avait lancé, en février 2016, sa propre cotation VO sur le marché algérien. Une initiative qui a motivé le groupe Argus à développer un site spécialement destiné à la cote des véhicules d’occasion en Algérie. Intitulé « Largus.dz », ce site web est porteur de la marque Argus protégée internationalement.

Il faut dire que depuis quelques années déjà, le groupe Argus avait initié une démarche qui visait essentiellement à accroître sa présence sur les deux marchés européen et africain. En Europe, le groupe est implanté en Belgique, au Portugal, en Espagne et en Roumanie. Le groupe est également présent en Afrique sub-saharienne en Cote D’ivoire notamment, mais aussi au Niger, au Burkina-Faso et au Sénégal, même si, dans ces pays, le groupe propose d’autres outils que la cote Argus.

Une percée dans la totalité du Maghreb

Au niveau de l’Afrique du Nord, le Groupe a intégré l’écosystème automobile marocain en 2013. Son déploiement se poursuit également en Tunisie et devient désormais effectif en Algérie, qui représente l’un des plus gros marchés automobiles du continent. Fort de son expérience de 90 ans, le groupe Argus ambitionne d’apporter son savoir faire au marché algérien dans la valorisation des véhicules d’occasion. Déjà, le groupe a réussi à consolider depuis près d’une année ses différentes analyses du marché local en profitant des expertises des deux partenaires de la filiale algérienne du groupe Argus, dirigée par Mourad Saadi.

Le lancement du site www.Largus.dz est effectif depuis le 29 novembre 2017. Il permet déjà aux professionnels comme aux particuliers algériens d’accéder à la cote Argus. Un tel service sera d’abord proposé gratuitement dans le cadre de son lancement en version beta, avant d’être monétisé au courant de l’année 2018. La plateforme est animée par des équipes d’experts Argus qui en alimentent de manière quotidienne les bases de données, tout en prenant en charge le service client online concernant les demandes spécifiques. « Largus.dz se veut une plateforme apprenante et vivante à l’écoute du marché. C’est une approche inédite sur le marché algérien », nous apprend un communiqué du groupe.

Des services en plus pour les professionnels de l’automobile

Dans le même sillage, Argus compte proposer à court terme plusieurs outils au marché algérien. Les premiers outils qui y seront déployés seront « Prevar » et « Planet VO ». Si la cote de Largus.dz propose les valeurs actuelles des véhicules d’occasion, Prevar mettra en relief plusieurs scénarios anticipant le comportement des valeurs résiduelles sur les années à venir, ce qui revient à une cote argus dans le futur. Les assureurs et loueurs algériens restent très friands de ce genre d’informations. Pour sa part, l’outil Planet VO est un logiciel dédié aux gestionnaires de l’activité VO qui leur offre les moyens de maîtriser aussi bien la reprise que la revente de leur flotte automobile, mais aussi la consultation des stocks en temps réel et leur publication sur internet. Ce logiciel facilite aussi l’édition des documents administratifs selon les critères propres à chaque marque et labels garantissant la qualité des véhicules proposés. Le groupe Argus organise aussi, dans chaque pays où il est implanté, son « Club Argus » qui est destiné à permettre aux professionnels de la filière automobile de faire le point régulièrement sur l’évolution du marché. Le Club Argus se tient plusieurs fois par an et réunit plusieurs acteurs du secteur automobile dans le but de faire le point sur les problématiques et opportunités relatives aux véhicules d’occasion.

  Mohamed Mounadi

Réagir

Your email address will not be published.