Le LED retrofit chez Lumileds : Mieux voir et plus longtemps

Le LED retrofit chez Lumileds : Mieux voir et plus longtemps

Lumileds a développé des gammes de lampes LED retrofit, dans les marques Philips et NARVA, pour remplacer avantageusement les ampoules halogènes d’origine. Ces ampoules vous offrant une couleur de température blanche, proche de la lumière du jour, et s’installant en lieu et place des halogènes sans difficulté sont disponibles en Afrique. Un confort inégalé que l’on vous raconte en quelques mots.

L’écriture de la fabuleuse histoire des LED (Light Emitting Diode) ou diodes électroluminescentes (DEL) pour parler français, n’en est qu’à ces balbutiements, tant le potentiel de ces « ampoules » se dessine de manière infinie, comme un rayon de lumière dirigé vers un avenir qu’il s’apprête à nous dévoiler. Innovation de pointe, cette technologie révolutionne tous les codes et s’invite dans tous les secteurs dans une dynamique de croissance, qui ne semble pas s’essouffler. Déjà, dans le seul secteur de l’automobile, les constructeurs l’ont adoptée, et pourquoi ne l’auraient-ils pas fait : du côté du design, les LED offrent une infinité de possibles, ne prennent pas de place, se positionnent où l’on veut, éclairent où l’on veut, en partie ou totalement, à l’extérieur comme à l’intérieur, et vous pouvez en mettre 2, 3 ou  4, les séparer avec des clapets pour ne pas éblouir le véhicule venant en face, elles vous suivent pendant les virages, éclairent les bas-côtés en fonction de ce que vous demandez : elles sont le paradis des designers. Et des financiers : une fois que vous les installez en première monte, elles durent très longtemps avant de rendre l’âme, beaucoup plus que leurs consœurs en halogène ou en Xénon. Et puis surtout, elles consomment beaucoup moins d’énergie ! Mais éclairent-elles mieux ? Là encore, il faut répondre oui. Les LED, pour faire simple, se rapprochent de la lumière du jour, une lumière blanche qui éclaire parfaitement, et qu’on aimerait bien retrouver sur sa voiture aujourd’hui, alors que l’on n’est équipé « que » d’halogènes… Une solution peut-être ? Nous allons y revenir, mais laissons d’abord parler le technicien maison sur les LED dans le monde : « L’éclairage représente aujourd’hui 30 % de la consommation énergétique mondiale. Avec les LED, nous pouvons économiser 30 % de ces 30 %. Pour l’environnement, c’est extraordinaire. » Pour la voiture, le gain énergétique est moins perceptible car l’énergie consommée provient du véhicule lui-même. Il n’empêche, cela libère de l’énergie pour les autres fonctions du véhicule qui ne cessent de croître au gré d’un confort de conduite sans cesse accru et de ses applications, toujours plus essentielles des automobilistes…

Et du retrofit vint la lumière (blanche) !

Rappelons d’abord ce qu’est le retrofit, (en version simplifiée) à savoir remplacer une pièce par une autre, en conservant la fonction initiale, tout en améliorant les performances. En l’occurrence, remplacer une lampe halogène par une ampoule LED retrofit dont la durée de vie est plus longue, l’intensité lumineuse plus importante, et la consommation énergétique moindre, tandis que le confort visuel est considérablement augmenté. Pour aller plus loin, les LED apportent plus de blancheur, et plus de contrastes, plus longtemps. Mais attention, ne confondons pas tout. Les lampes LED retrofit Philips ont été conçues par Lumileds dans un objectif très clair, pouvoir remplacer des halogènes avec ces LED qui ne sont pas les mêmes qu’en première monte, pour des raisons techniques évidentes d’installation de base. Pourtant, Lumileds a réussi ce tour de force de proposer sur le marché africain qui nous intéresse, des lampes LED retrofit qui s’adaptent au système d’éclairage halogène en place. Devant le néophyte que je suis et qui s’est heurté, déjà, au problème simple de tenter de changer une ampoule à douilles par une ampoule à vis dans sa cuisine, Khalil Akhoun, Responsable Export Maghreb, Afrique Centrale et de l’Ouest pour Lumileds Automotive m’explique que les LED retrofit ont été conçues pour remplacer, sans aucune modification du véhicule, ou de son système d’éclairage, les ampoules halogènes : c’est du plug and play. Simple et sans douleur. Ce qui signifie que vous pouvez effectuer le changement sur le véhicule sans une formation spécifique. Aucun problème donc ? Aucun, si vous vous approvisionnez avec des marques telles que Philips ou NARVA, car là aussi, les chinois font des dégâts et non des moindres. Ecoutez plutôt.

Les chinois vous éblouissent… pas longtemps !

Pour ne pas être taxé de xénophobie, rappelons que les LED étant des composants électroniques, les asiatiques se sont jetés dessus, après avoir envahi le monde des composants des télévisions, des ordinateurs etc. Des fabricants chinois sont même apparus en première monte automobile, mais nous ne parlons pas de ceux-ci. Désireux, aussi, de profiter de la lumière blanche en retrofit, certains opérateurs chinois se sont invités sur ce marché et, comme pour beaucoup de pièces et d’équipements, ne respectent pas les normes de base et vont jusqu’à menacer le système électronique général de votre véhicule. Alors certes, l’achat initial de LED retrofit asiatiques vous coûtera bien moins cher, mais vous devrez renouveler cet achat 4 ou 5 fois, vous ne bénéficierez de la blancheur et des bienfaits des LED que dans un espace de temps très réduit (au bout de très peu de temps, cela tirera vers le jaune), et cela, si vous êtes chanceux. Si vous l’êtes moins, à vous le changement complet de l’électronique du véhicule. Parce qu’une lampe en retrofit doit tenir compte d’un facteur prédominant, comme le précise l’équipe technique de Lumileds: « Une lampe LED fonctionne grâce au passage d’un courant électrique dans un circuit imprimé. Si ce dernier chauffe trop, les performances et la durée de vie sont fortement impactées et diminuées. Le défi technologique lors de la création d’une ampoule LED retrofit est aussi la gestion de la chaleur dans et autour de la lampe ». Une donnée qu’ont oubliée certains asiatiques (qui ne maîtrisent pas le traitement de la chaleur ou ne le veulent pas, parce que c’est plus cher !) et qui peut même se traduire par un incendie ! Lumileds a réglé le problème sur deux niveaux, comme l’explique Maxence Fourot, Assistant Trade Marketing, France & Export Automotive EMEA, chez Lumileds, tout d’abord par la création de puces LED dites Chip Scale Package (CSP) pouvant supporter une température de 130 ° C, (130 ° chez Philips et 110 ° chez Narva) là où les autres puces du marché supportent entre 90 et 100 ° C environ. Ces puces sont insérées dans les ampoules pour feux avant, qui se montent à la place des halogènes. Ce qui signifie que c’est une seule pièce (non pas un ensemble de plusieurs éléments comme on en trouve ailleurs) ce qui améliore la disparition de la chaleur et protège la puce LED de la chaleur. Le deuxième niveau se porte sur l’évacuation de la chaleur. Pas moins de trois technologies ont été inventées par les spécialistes de Lumileds. L’une d’entre elles, « le dissipateur de chaleur » consiste en un ensemble de petites lanières de cuivre haute performance fixées sur l’ampoule NARVA. Le cuivre conduit la chaleur du circuit imprimé jusqu’au bout des lanières et le tour est joué (Cela évite aussi les court-circuit). Les deux autres technologies sont Philips AirFlux, un système d’évacuation passif de la chaleur et Philips AirCool, un système de ventilation intégré. En bref, la chaleur est gérée par le fournisseur d’éclairage automobile pour ses LED retrofit, ce qui n’est pas le cas de ceux qui sont apparus sur ce marché. A noter, les deux géants concurrents premium de Lumileds sont en train de sortir leurs LED retrofit. Pas d’erreur possible.

Plus de confort, plus de bonheur

Mais pourquoi donc faut-il changer ses ampoules halogène par des LED retrofit ? Pour tous ceux qui ont essayé, la réponse est immédiate : parce qu’on voit mieux la route. Simple mais pas suffisamment détaillé. Les LED éclairent plus blanc, c’est-à-dire qu’elles s’approchent de la lumière du jour. Cela est lié à la température de couleur. « La couleur d’une source lumineuse est décrite par sa température de couleur, mesurée en Kelvin (K). Elle dérive de la température d’un radiateur (« corps noir ») incandescent qui émet une lumière de couleur comparable à celle de la source lumineuse. » En fait, par-dessus la puce LED a été ajoutée « une couche de phosphore jaune qui donne à une partie de la lumière bleue une tonalité jaune. Ce mélange additif donne une lumière d’un blanc froid. » La lumière blanche évolue entre 3000 K pour un blanc chaud d’une ampoule halogène et tourne autour des 6 500 K pour le blanc froid d’une LED retrofit. Plus agréable, plus net, il vous procure un éclairage supérieur et une meilleure perception des contrastes. A l’intérieur de l’habitacle, il vous offre un confort visuel inégalé et plus de luminosité. Essayez de retrouver un petit objet entre la portière et le tapis de sol avec la lumière standard d’un véhicule ! Avec les LED retrofit on y voit mieux, tout simplement. A l’extérieur, outre le meilleur contraste, vous bénéficiez d’un meilleur réfléchissement par les marquages au sol et les panneaux de signalisation. En outre, la lumière plus blanche permet de maintenir le conducteur éveillé la nuit et apporte plus de confort lors de la conduite de nuit. Et cela éclaire mieux que le xénon ! Un phénomène mérite d’être mentionné, nous confie Khalil Akhoun : « Lorsqu’on roule sur des routes où l’éclairage public est inexistant ou très faible, l’éclairage par LED retrofit vous apporte une vraie sécurité ». Donc, si vous voulez vous faire plaisir, étonner vos collègues par le faisceau lumineux que vous envoyez sur la route, assurer plus de sécurité à la famille ou lui apporter une ambiance de confort très agréable, n’hésitez plus changer vos halogènes par les LED retrofit, c’est facile et ça dure vraiment longtemps !.

   Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.