Le Maroc accueille la 28e édition du Rallye Aïcha des Gazelles

Le Maroc accueille la 28e édition du Rallye Aïcha des Gazelles

Plus de 160 équipages exclusivement féminins ont sillonné les vallées et les monts magnifiques du Maroc pendant près de deux semaines. C’est à Essaouira, ville chérie des marocains pour son authenticité, que « la caravane » a terminé son périple. Evocation en images.

Du courage, de la bonne humeur, des pleurs, de la ténacité et du bonheur, voilà en quelques mots le cocktail gagnant du Rallye Aicha des Gazelles animé de mains de maître par Dominique Serra, et dont le principal enjeu se définit par le dépassement de soi. Aux dires des spécialistes, dont Paul Belmondo, parrain de cœur du rallye et spécialiste – auteur d’un film magique sur le rallye,

« Ce rallye est difficile à faire pour tout le monde, pas seulement pour les filles mais véritablement pour tout le monde ». Et c’est ce qui ressort de la cérémonie de remise des prix, particulièrement bien organisée, dans un timing impeccable : « elles en ont bavé mais ont envie de remettre ça ! » Pas de masochisme mais une véritable aventure humaine, personnelle, solidaire qui se double d’une œuvre humanitaire puisque le rallye participe à l’association Cœur de Gazelles (voir page suivante), dont l’objectif consiste, notamment, à apporter du soutien médical à la population dans des territoires difficiles.

image 2Outre le dépassement de soi que recherchent les Gazelles, la volonté de participer au partage, à l’échange, à la solidarité, à l’entraide s’avère tout aussi important. C’est ce qui séduit aussi les partenaires, sponsors et institutionnels marocains et européens. Il faut ajouter un point tout aussi essentiel, le rallye se veut aussi un vecteur de promotion du Maroc, et de ses splendeurs, ce que n’a pas manqué de souligner Madame Samia Boutaleb, Secrétaire d’Etat au Tourisme, en s’adressant aux Gazelles : « vous avez goûté au vrai Maroc, à son authenticité, sans fanfare, dans ce qu’il a de plus émouvant. Et vous arrivez à Essaouira, cette ville magique, inscrite au patrimoine de l’Unesco.

Je remercie Dominique Serra pour cette initiative et pour son engagement auprès de l’association Cœur de Gazelles. Je suis vraiment très fière de cet événement ». Quant au gouverneur de la région, il ne pouvait que s’enorgueillir du choix d’Essaouira comme ville d’accueil pour l’arrivée et la cérémonie de remise des prix : « Merci à l’organisation d’avoir choisi Essaouira, c’est un privilège pour nous et nous travaillerons pour que cela se reproduise, que tous ces moments d’émotion vécus sur la parcours trouvent leur accomplissement à nouveau à l’arrivée, à Essaouira. Sauf la réserve qu’il nous est tenue d’observer, soyez sûres que nous serions à vos côtés en train de danser avec vous » s’est -il exclamé devant toutes les Gazelles, leurs familles, partenaires et membres de l’organisation, sautant et dansant dans l’immense chapiteau dédié à la cérémonie.

   Hervé Daigueperce / Reportage photos des pages 17 à 19 :

Studio Pilam

Réagir

Your email address will not be published.