Le Ministre de l’Industrie veut réviser à la hausse les objectifs de la stratégie automobile

Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie Numérique, a invité l’AMICA, à se réunir avec lui, pour définir de nouveaux les objectifs plus ambitieux.

Vu les réalisations du secteur, « nous allons modifier notre stratégie pour l’adapter afin d’accélérer la cadence. Dans le cadre du Plan d’accélération industrielle, nous avions comme objectif d’atteindre 100 milliards de DH à l’export. Déjà, l’industrie automobile est devenue, depuis 3 ans, le premier exportateur au Maroc. C’est un secteur en pleine expansion et nous avons la capacité d’aller plus loin et de réaliser des objectifs plus ambitieux», a déclaré Moulay Hafid Elalamy. Il devait se réunir avec, les membres de l’AMICA pour réviser cette stratégie, qui selon ses propos, commence à devenir obsolète. « Au départ, nous pensions qu’elle était trop ambitieuse mais, aujourd’hui, nous sommes convaincus que nous sommes capables d’aller bien au-delà.  Je tiens aussi à préciser que beaucoup de choses ont été transformées et réalisées grâce à l’engagement des opérateurs», a-t-il ajouté.

A signaler que le Maroc a une capacité de production de 600 000 véhicules par an avec un objectif d’atteindre 1 million de véhicules à l’horizon 2020. Côté sourcing, il y a lieu de signaler les 2 milliards d’euros destinés à l’export annuellement de pièces détachées par Renault et 1 milliard d’euros par PSA en plus des 600 millions de dollars prévus par Ford. Et ce n’est pas fini. Volkswagen et Seat envisagent également d’importer des pièces de rechange du Maroc vers leurs usines en bassin ibérique. 

Nadia Dref

Réagir

Your email address will not be published.