Misfat Maroc : la performance certifiée !

Misfat Maroc : la performance certifiée !

Dirigé par Mohamed Ali BANI, le site de production de filtration poids lourd de Misfat Maroc bénéficie des toutes dernières technologies et fait la part belle au Made in Morocco, grâce à des ressources humaines exclusivement marocaines, cadres comme employés. Ou comment il s’avère possible pour un groupe international renommé de produire dans un pays « à bas coûts » avec le même niveau de qualité et de performances qu’ailleurs. Visite…

C’est au lendemain du contrôle de routine – si l’on peut dire car beaucoup plus complet du fait du report lié à la Covid-19 – pour la validation de la certification IATF obtenue dès 2016 (le Graal des certifications qualité pour les sites de production) que nous avons entrepris de visiter le site industriel de Misfat dans la zone de Sapino, à Nouasseur (Casablanca). Mohamed Ali BANI nous a reçus après quatre jours de vérification des normes et nous le remercions de sa disponibilité et de sa bienveillance, parce que même si la validation de la certification IATF obtenue la veille récompense des efforts permanents (surtout en cette période), elle ne favorise pas la décontraction ! Alors félicitations et merci à ce jeune manager qui a réalisé toute sa carrière dans l’automobile, dont une grande part au sein du Groupe Misfat, après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur. Seul tunisien, en effet, du site de Casa, Mohamed Ali BANI a commencé sa carrière chez PSA Tunisie (Citroën,) où il s’occupait des ventes et de l’après-vente également, avant de rejoindre la filiale de distribution nationale de Misfat en Tunisie en 2012, comme responsable de 9 dépôts régionaux et 20 commerciaux. Dès 2014, la direction générale porte ses espoirs en lui et lui demande de prendre la relève du directeur précédent de Misfat Maroc, entité créée en 2010. Nous sommes en 2014 et il reste deux grandes missions à accomplir : faire de l’usine, un site de production pilote, fort d’une intégration locale optimale et ouverte à l’export, d’une part, et gérer la distribution des produits du Groupe au Maroc, d’autre part. Leader de la distribution en filtration semble-t-il au Maroc (25 % de PDM sur le marché local de l’après-vente), Misfat Maroc exporte 72 % de ce qui est produit. Missions accomplies ! L’ambition de Misfat Maroc n’en est pourtant pas moins grande… 

Spécialiste du PL et de l’industrie

Très bien équipée, l’usine de Misfat Maroc n’a rien d’un petit complément industriel, elle participe au contraire à une stratégie Groupe de diversifier la localisation de ses sites de production (en Tunisie, France, Maroc et ailleurs dans le monde) pour répondre aux besoins des différents marchés et bénéficier du meilleur des deux mondes. Et aussi tenter d’éviter les enfermements comme le monde vient d’en subir en dépendant de l’Asie. Et le concept fonctionne puisque la seule usine de Casablanca a observé une croissance de 38 % de son CA en 2021, pendant que le groupe passait de 65 millions d’euros à 90 millions d’euros. L’autre grand mouvement de Misfat consiste à porter ses efforts sur l’Industrie, secteur qui demeure très actif, alors que la construction automobile, VL ou PL, n’investit plus autant en R&D, au regard de la révolution électrique à venir. C’est pourquoi, Misfat Maroc progresse avec autant de constance et réalise 3,4 millions d’euros avec 60 employés (64 % du CA est généré par la production, 36 % par le négoce) : « Une PME (!) spécialisée dans le poids lourd qui fabrique 800 références de filtres à air », commente Mohamed Ali BANI avant de poursuivre « Ce site bénéficie de la même technologie et des nouvelles normes des usines du Groupe (ISO et IATF) parce que son rôle est double, servir le marché local et aussi l’export tout participant au plan de sécurisation géographique du Groupe. Ce sont les mêmes lignes et si pour une raison ou pour une autre, un site devait interrompre sa production, les clients seraient servis par les autres unités du Groupe. Par ailleurs, géographiquement, il s’avère très utile de pouvoir s’appuyer sur un site au Maroc pour livrer l’Europe car les filtres PL sont très grands – pour certains d’entre eux, on ne peut en mettre que 10 à 12 par palette. Mettre le moins possible de km entre le fabricant et le client est capital ! D’ailleurs, cela concourt également à l’attractivité de nos prix sur le marché. Un atout non négligeable ! ».

Réactivité et flexibilité

Par rapport au Groupe, 5 500 m² dédiés à la production, cela peut sembler petit mais au regard de l’évolution du site, c’est déjà une très belle aventure parce que le Groupe continue d’investir dans les outils et équipements pour produire plus, mieux et en facilitant toujours plus le travail des employés. Le site est passé de 190 000 filtres à 352 000 de 2020 à 2021. « Notre point fort, ici, au Maroc, c’est notre flexibilité qui nous permet de changer d’outillage très vite, un atout essentiel dans le poids lourd qui demande de petites quantités, mais rapidement ! Toute l’équipe est tournée vers le respect de la qualité et la conscience de de notre nécessaire réactivité. Depuis que je suis arrivé, j’ai fait en sorte que chaque membre de l’équipe soit formé aux spécificités du Groupe, à ses valeurs, à ses process. Cette démarche s’est poursuivie sur l’activité de distribution que nous avons déployée sur le marché national. Nous animons le réseau de distribution marocain et travaillons avec les importateurs dans le respect d’une stratégie commune. D’où notre inscription, également, dans le programme Salamatouna, dont nous avons obtenu le label, et notre participation comme adhérent au Groupement Gipam auxquels sont affiliés tous nos clients ou presque (Sodirep, Copima, Hopic, Ghaouti Pièces Auto, Somadeco, Gima, en Misfat, et Speedy, Getcomar, Somopra, et Maghreb Accessoires en Mecafilter)! » Et quand on lui demande quels seraient ses avantages concurrentiels, Mohamed Ali BANI n’hésite pas à répondre : « Nous offrons une profondeur de gamme inégalée et disposons d’un grand stock ici. Notre logistique s’avère donc très efficace – ce qui nous permet de servir des clients comme des réseaux de centres autos par exemple ou des flottes. Il faut ajouter des prix attractifs puisque nous achetons nos matières premières et tous nos produits avec le groupe et bénéficions ainsi des effets volumes ». 

A noter que Misfat Maroc livre également en première monte les constructeurs et certains de ses confrères équipementiers présents en première monte. Le fait de ne travailler que sur des équipements hautement technologiques et sur les papiers (deux types particuliers) issus des seuls fournisseurs mon- diaux en qualité premium facilitent l’accès au rang des grands fabricants internationaux ! Une bien belle usine pour un Made in Morocco devant servir d’exemples à de nombreux investisseurs…

HERVÉ DAIGUEPERCE

Réagir

Your email address will not be published.