Moroccan Automotive Technologies : le Gipam y travaille !

Moroccan Automotive Technologies : le Gipam y travaille !

Bien qu’il ait lieu en décembre et que l’humeur ne soit pas, aujourd’hui, aux projections aventureuses, le salon Moroccan Automotive Technologies se dessine dans les arcanes du bureau du Gipam. Avec de bonnes nouvelles.

Prudence et précautions apparaissent comme les mots les plus usités ces temps-ci, mais il y en a un autre qui s’avère tout aussi capital, c’est la reprise. L’économie subit et va subir de violentes tempêtes, aussi faut-il se forcer à ne pas aggraver la dépression. Au contraire, préparer la riposte se veut un bon moyen de relancer les marchés. Au Gipam, le Groupement Interprofessionnel de l’Automobile au Maroc, les membres travaillent sur la deuxième édition du « Salon international de la pièce automobile au Maroc », pour lesquelles ils ont de fortes ambitions, comme l’explique Mohamed El Housni, le président du Gipam et de M.A.T. « Nous avons mis en perspective le plan du salon 2020, défini les bases de cette nouvelle édition, et nous avons préparé les dossiers d’inscription que nous n’avons pas encore envoyés, la préoccupation des acteurs de l’automobile se plaçant ailleurs. Etant tous des professionnels de ce secteur, nous vivons les mêmes inquiétudes au Gipam. Néanmoins, il nous appartient de préparer l’après et c’est ce que nous faisons en toute humilité. »

Des partenaires très volontaires

Le salon aura lieu à la même période que l’an dernier et sur le même site des foires internationales de Casablanca. A ceci près, que l’espace dévolu aux exposants sera multiplié par deux ! L’objectif du Gipam étant de prendre de l’ampleur en ouvrant davantage les portes vers l’industrie automobile marocaine, et en mobilisant tous ceux qui avaient été timorés lors de la précédente édition, ou tout simplement pas prêts. Comme l’assure Mohamed El Housni « Nous avons le sentiment – et aussi quelques informations ! que nombre de distributeurs qui n’étaient pas là en 2018, comptent venir sur le salon MAT 2020. Nous allons nous tourner également vers des acteurs internationaux comme les Italiens, les tunisiens, les turcs, etc. afin de constituer un espace international important. Mais surtout, nous voulons vraiment donner de la visibilité à tous nos confrères de la fabrication au Maroc. Plusieurs d’entre eux nous ont confié leur intention de nous rejoindre. Parallèlement, l’Amica, l’Association Marocaine pour l’Industrie et la Construction Automobile, nous a assurés de son soutien pour nous faciliter les échanges avec ses membres. » Cependant, l’amont sans l’aval, cela ne peut fonctionner, aussi avons-nous appris avec plaisir que les as)sociations de réparateurs de garagistes entraient dans le projet en promettant de mobiliser leurs membres. Du coup, l’autre innovation du MAT 2020, à savoir dédier un espace important aux démonstrations techniques prend tout son sens ! Si l’on ajoute un cycle de conférences, et le soutien de nombre de partenaires institutionnels, on peut se montrer confiants pour cette deuxième édition du Moroccan Automotive Technologies.

Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.