Naissance de la Fédération Africaine Véhicules Anciens (FAVA)

Naissance de la Fédération Africaine Véhicules Anciens (FAVA)

La fièvre autour des véhicules anciens ne cesse de gagner du terrain, aboutissant à des initiatives d’organisation de sourcing et de ventes de pièces détachées spécifiques en Europe, et de protection de ce qui est devenu un patrimoine mondial. Sous la houlette d’Abdellah Abdellahi, vient d’être créée la Fédération Africaine des Véhicules Anciens (FAVA) dont l’Algérie est l’un des 17 premiers membres fondateurs.

«L’Assemblée Générale Constitutive de la Fédération Africaine des Véhicules Anciens (FAVA) s’est réunie via la plateforme virtuelle Zoom, le lundi 23 novembre 2020 à 20h00 » apprend-on par un communiqué émanant de son président Abdellah Abdellaoui, communiqué qui nous surprend peu, tant l’engagement d’Abdellah Abdellali pour la préservation, non seulement, des véhicules anciens mais aussi des métiers y afférant est bien connu. Lors d’une interview accordée à Rechange Maroc, en décembre 2017, il avait mentionné la création – déjà – d’un Club en ces termes : « Mon idée de création d’un Club à thème « Automobile Club du Maroc » est une création de ma passion pour l’automobile et de mon attrait pour les anciennes technologies, qui ont produit ces merveilleuses voitures, dites aujourd’hui de collection »

C’est ainsi qu’il a mis à la disposition des collectionneurs, une plate-forme de ressources techniques et humaines, afin de leur permettre de piloter eux-mêmes les travaux de mise à niveau de leurs voitures ou de mener à bien leur projet de restauration, la finalité du projet étant de contribuer à la sauvegarde de véhicules d’époque, alors que la majorité des véhicules restent à mettre en valeur. Aujourd’hui, l’Afrique est venue donner une ambition continentale à la protection des véhicules anciens et à la passion des amateurs.

Déjà 17 états membres 

La Fédération Africaine des Véhicules Anciens a pour mission de favoriser la conservation et l’utilisation de véhicules anciens afin d’assurer la mise en valeur de ce patrimoine industriel et culturel à travers le continent africain. Elle rassemble à ce jour des représentants de 17 états (beaucoup d’autres sont en cours d’adhésion). Pour le Nord, on compte l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie. Pour l’Ouest, sont adhérents le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigeria, et le Sénégal. Pour l’Est sont déjà représentés l’Egypte, le Kenya et Madagascar.

Au sommaire de l’Assemblée générale du 23 novembre, il a été statué (entre autres) :

• Adoption des Statuts et du Règlement Intérieur,

• Élection du conseil d’administration

• Approbation de la vision et stratégie de la Fédération

• Nomination des Présidents et Vices Présidents des commissions

Après présentations, M. Abdellah Abdellaoui, et M. Abdelwahed Ettoubaji ont été désignés respectivement Président et secrétaire de séance.

Le Président a informé les participants de l’enregistrement intégral de la réunion et du fait que la vidéo restera consignée aux archives de la fédération.

Après examen des bulletins de présence, le nombre des participants (annexe 1) s’est établi comme suit :

• 17 représentants des pays africains siégeant à l’Assemblée Générale,

• 34 invités : présidents des Clubs et personnalités du monde des véhicules d’époque.

Réagir

Your email address will not be published.