Nexus Algérie en mode opérationnel !

Nexus Algérie en mode opérationnel !

Récemment arrivé chez Nexus Algérie, comme gérant, Sami Larbes a entrepris de donner une dimension pleinement opérationnelle au groupement algérien, à commencer par la communication sur les actions du groupement.

Accompagné de Botch Mbola, contrôleur financier de Nexus International, le tout nouveau patron de Nexus Algérie, Sami Larbes se félicitait de disposer d’un stand à part entière, pour pouvoir recevoir les membres adhérents et actionnaires et d’exprimer la nouvelle dynamique du groupe en Algérie. Parce qu’il s’agissait précisément de cela : relancer une machine qui vivotait depuis l’enthousiasme des débuts. La principale raison à cette stagnation s’explique aisément par la charge de travail de ces chefs d’entreprises, qui composent Nexus Algérie, les empêchant de se donner à fond pour le groupement, alors que leur entreprise les réclame, surtout en période de trouble, comme en 2019. Sami Larbes, à l’expérience de la distribution reconnue, a donc été recruté pour prendre en mains tous les projets et leur donner un coup de fouet. En clair, les rendre opérationnels ! « La priorité de Nexus International consiste à coller au marché, d’où la création de Nexus Algérie et aussi mon recrutement pour donner forme aux projets, pour donner une dimension opérationnelle à la présence du groupe. J’étais importateur, je parle le même langage que les importateurs distributeurs et sais quelles solutions apporter, comment les apporter, et je suis totalement dédié à cette mission. »

De la communication avant toute chose

Un stand, une volonté de communiquer et une personne dédiée, cela participe d’un bon redémarrage, que des dépliants déjà conçus par Sami Larbes rendaient palpables. L’un était consacré au corporate et à la présentation du groupement Nexus International, « A Progressive Automotive Community » (le document est en français, rassurons-nous), un autre portait sur la Nexus Academy et au descriptif des formations, puis encore deux consacrés aux réseaux de garages Nexus Auto et Nexus Truck. Derrière l’édition de ces documents se dessinent les priorités de Sami Larbes qu’il exprime en ces termes : « En peu de temps, nous sommes arrivés à une cohésion globale, à 95 % pour ne pas dire 100 % des membres opérationnels, à savoir Abderrezak Akroune, Fayçal Douadi, Youcef Habchi, Mouloud Kheddache, Said Mansour et Mohammed Siad. Nexus International est devenu le premier groupement mondial avec 27 milliards de chiffre d’affaires membres, c’est aussi une aubaine pour Nexus Algérie, et mon travail consiste à accroître au maximum le nombre d’adhérents avec le concours des actionnaires actuels. Dans le processus nouveau que nous avons entrepris tous ensemble, nous ouvrons les portes et l’actionnariat éventuellement à tous les importateurs que cela intéresse. Tout le board est sur la même longueur d’onde ». Un préambule à l’exécution opérationnelle des projets sur le feu.

La formation et les garages en tête de liste

« Nous déroulons les grands classiques de la formation professionnelle autour de 4 grands piliers, les responsables d’affaires, le middle management, la formation des professionnels distributeurs pour qu’ils puissent devenir des référents techniques, des formateurs eux-mêmes, (« on ne peut pas bien vendre si on ne connaît pas bien les produits ») et enfin celui que nous allons développer en tout premier lieu, la formation des garagistes. Il faut adapter les concepts de formation aux besoins des professionnels, sans cela on ne peut pas évoluer. » Pour ces formations, Nexus Algérie s’appuiera bien évidemment sur les fournisseurs équipementiers, notamment pour la formation des référents, et pour celle des garagistes. A ce dispositif, s’ajoutent les services d’un formateur algérien, fort d’une expérience de 20 ans en technique automobile, qui travaillera la main dans la main avec Sami Larbes, pour « concrétiser sur le terrain ». Pour le volet Academy, Nexus bénéficie d’un comité de surveillance parrainé par quelques grands noms de l’équipement comme Bosch, SKF, Valeo, ZF et d’autres fournisseurs engagés dans le cursus formation. Rappelons que Sami Larbes a déjà eu à gérer un centre de formation continue, pour lequel Il avait fait venir le GNFA, un centre de 800 m² ! Et il faudra toutes les compétences de l’équipe de Sami Larbes pour accompagner les réseaux de garage. En effet, le nouveau gérant entend bien lancer Nexus Auto au prochain trimestre via un établissement pilote qui servira de repère au reste du réseau et qui servira potentiellement de plateforme technique pour les formations de Nexus Acadamy. « Il y a beaucoup de choses à faire, a conclu Sami Larbes, mais nous avons les bons partenaires ! ».

Hervé Daigueperce 

Réagir

Your email address will not be published.