NTN-SNR, toujours en croissance

NTN-SNR, toujours en croissance

Malgré une conjoncture difficile, Eric Malavasi, le patron de la rechange du groupe NTN-SNR se déclare satisfait, comme il le précise en ces termes : « Nous arrivons à générer de la croissance alors que nous travaillons sur des zones qui sont devenues compliquées aujourd’hui. Nous ne pouvons plus vendre sur le marché iranien, le marché turc s’avère difficile et dans beaucoup de pays, le pouvoir d’achat baisse, ou les monnaies sont en mauvaise posture, comme au Brésil par exemple. Les distributeurs continuent à constituer des stocks, préférables au cash dont le cours s’avère trop chaotique. En clair, nous avons vécu plusieurs perturbations, mais nous arrivons à dégager de la croissance, ce qui est une bonne nouvelle pour le groupe et confirme que notre stratégie fondée sur l’innovation s’avère porteuse ». En effet, le groupe poursuit les développements sur les gammes CVJ, sur les capteurs ou sur le PL, par exemple. Pour les CVJ, « marché de niche », comme ne manque pas de le rappeler Eric Malavasi, « Il y a beaucoup à faire parce que nous sommes en position de force. Nous fabriquons les joints et, sur beaucoup de références, nous ne sommes pas concurrencés, continuer à sortir les produits pour tous les véhicules a vraiment du sens ». Du côté des roulements, nous sommes également très sollicités notamment pour les roulements GEN 3 presque des « standards ». Nous travaillons sur l’allègement et avons encore présenté des innovations sur les roulements coniques inversés. » Eric Malavasi nous confirme, par ailleurs que le groupe se montre toujours très attaché à mettre le plus rapidement possible les roulements première monte à la disposition de la rechange, une démarche d’autant plus importante, les roulements NTN-SNR sont très bien placés sur les constructeurs français, allemands, anglais et bien sûr asiatiques ! En fait « chez tous les constructeurs » conclut Eric Malavasi.

Toujours plus de soutien aux professionnels

En dehors des innovations dont, aussi, le développement de la gamme distribution accessoires qui affiche une belle croissance et une multiplication des références, NTN-SNR mettait l’accent sur le soutien aux distributeurs, notamment en matière de formation. « Nous travaillons beaucoup sur la formation et mettons au point de plus en plus de modules au service des techniciens qui eux-mêmes forment les distributeurs et leurs clients sur site. Parallèlement, nous fournissons les supports techniques à la fois en papier et en digital, notamment via des vidéos, que l’on enrichit en permanence. Et il ne faut pas oublier le TechScaN’R, un outil que l’on continue d’étoffer (plus de 800 vidéos de montage !) et qui mériterait encore plus de promotion, car tous les techniciens qui l’ont adopté nous ont témoigné de leur satisfaction. Vraiment, les professionnels qui l’ont essayé l’ont adopté, et ce n’est pas une formule mais une réalité ! Et puisqu’on parle des professionnels, qu’en est-il au Maghreb ? Pour Eric Malavasi, la situation en Algérie a surtout révélé la force du réseau qui a bien géré la nouvelle législation, comme témoigne le maintien du chiffre d’affaires. Au Maroc, le développement du réseau se poursuit comme partout dans la région. Pas de grande révélation sur Automechanika, mais Éric Malavasi n’a pas caché que de nombreux projets étaient à l’étude, sans nous en dire plus… En attendant citons tout de même l’innovation qui a été retenu dans le cadre du top 5 des Automechanika Innovations Awards parmi les 120 propositions qui concouraient, à savoir le roulement de roue à billes céramiques spécialement développé pour Jaguar-Land-Rover dans le cadre du projet d’exception Jaguar XE SV Project 8. On notera également le galet tendeur automatique avec mécanisme d’amortissement variable. !

   Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.