SIA’AM ambitieux en OEM comme en rechange

SIA’AM ambitieux en OEM comme en rechange

Sur Equip Auto Alger, le fabricant tunisien d’amortisseurs SIA’AM poursuivait sa conquête de parts de marché en attaquant sur plusieurs fronts. Détails.

Présent sur de très nombreux salons, Mohamed Zribi, directeur des ventes et du marketing de la SIA, Société Industrielle d’Amortisseurs, travaille avec constance au développement des marques du groupe, SIA’AM et Record. Il faut savoir, en effet, que la SIA est née en 1989, d’un partenariat avec Record France, et que les deux marques sont commercialisées dans de nombreux pays, SIA’AM servant aussi bien la première monte que la rechange et Record, la rechange. On ne le sait pas suffisamment, mais la présence de SIA’AM en OEM est loin d’être neutre. La SIA livre Peugeot Kenitra, actuellement sur l’AMI, la fameuse Citroën électrique, fabrique les amortisseurs pour le Pick Up de PSA et aussi la Wallis en Tunisie, ou encore le Pick Up de Nissan en Afrique du Sud. Parallèlement, le groupe est présent chez Iveco (sur NEXPRO, la marque de PR d’Iveco), et est en cours de finalisation d’agrément pour la Fiat Tipo. En rechange, la SIA fournit 100 % des amortisseurs de Motrio et, malgré les changements d’actionnariat d’Exadis, poursuit ses livraisons dans les plateformes du groupe. Et bien sûr, ils sont leaders en rechange en Tunisie avec les deux marques.

Sus aux groupements internationaux

A Alger, Mohamed Zribi recevait de nombreux visiteurs et ne regrette pas sa présence : « Il est important pour nous d’être présent sur Equip Auto Alger, parce qu’on gagne en visibilité. Nous sommes fournisseurs de la SNVI et nous comptons bien prendre plus de place sur ce marché. Nous sommes distribués par de petits distributeurs, et nous sommes en passe d’entrer chez Groupauto Maghreb et chez Nexus pour booster les ventes ». Avec autour de 40 000 références, la SIA couvre 90 % du parc roulant des deux côtés de la Méditerranée, européen et africain, en VL comme en PL. Ils ne sont pas sur les véhicules américains à part Chevrolet. En clair, ils ont de quoi couvrir les besoins du marché et en ont l’ambition, en atteste la présence sur le salon du PDG, Ahmed Hentati !

Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.