Un investissement de 2,4 milliards de dirhams dans l’automobile et l’aéronautique

Un investissement de 2,4 milliards de dirhams dans l’automobile et l’aéronautique

Le PAI visant à mener la part de l’industrie dans le PIB à 23% d’ici 2020 est sur la bonne voie avec 17 conventions signées d’un investissement global de 2,4 milliards de dirhams.

Le 6 juillet dernier, 17 projets d’investissements ont été signés par les ministres Moulay Hafid Elalamy, Mohammed Boussaid et par les dirigeants des entreprises concernées. Le secteur de l’automobile se taille la part du lion avec 14 conventions signées où de nouveaux projets pionniers voient le jour au Maroc et l’industrie aéronautique en compte trois autres. Au total, l’investissement s’élève à 2,4 MMDH avec pas moins de 14 320 nouveaux emplois prévus et un chiffre d’affaires prévisionnel de 7,62 MMDH. Outre le renforcement économique qu’ils opèrent, ces projets apporteront de nouveaux métiers qui manquaient jusqu’alors dans le Royaume, tels que l’injection plastique automobile ainsi que les métiers de la cataphorèse. Le ministre de l’industrie, par ces investissements, affirme « l’intérêt grandissant perçu chez les opérateurs nationaux pour les filières industrielles émergentes. Ils sont plus nombreux à vouloir y investir. »

Des milliers d’emploi

Ces projets enrichissent les chaînes de valeur locales et renforcent leur intégration, notamment grâce à l’entreprise chinoise Xienzhong, qui fabriquera des systèmes de conditionnement d’air et aux entreprises françaises Electroplast du groupe Galvanoplast, et Knauf, qui se spécialiseront respectivement dans le traitement de surfaces et dans l’injection plastique, à l’instar de l’entreprise espagnole Hispamoldes. Ce renforcement se fait également par la coentreprise de Dolidol et de l’espagnol Jobelsa spécialisée dans la fabrication de coiffes de sièges et de sièges complets, mais aussi par Lear Corporation Automotive, déjà présent au Maroc et développant de nouvelles technologies embarquées. Cela est sans compter l’important investissement de Leoni qui s’engage dans la création de 11 000 emplois, notamment par la mise en place d’un centre de recherche et développement. D’autres projets naissent spécialisés dans le vitrage trempé, les structures métalliques ou encore les sous-ensembles hydrauliques. Concernant l’industrie aéronautique, l’entreprise Figeac Aero s’implante pour la première fois au Maroc, elle est spécialisée dans l’assemblage des pièces aéronautiques et de traitement de surface pour servir Airbus et Bombardier notamment.

  Khaled Atta

Réagir

Your email address will not be published.