Ventes automobiles au Maroc : Un très sérieux coup de frein en novembre…

Ventes automobiles au Maroc : Un très sérieux coup de frein en novembre…

Si, depuis le début de l’année, les ventes automobiles surfaient globalement sur un trend haussier, celles-ci viennent de subir, durant le mois de novembre, un très sérieux coup de frein. Et pour cause, c’est un recul à deux chiffres qui vient de frapper, durant le mois écoulé, les ventes automobiles sur le segment des véhicules particuliers. Les toutes dernières statistiques publiées par l’AIVAM (Association des importateurs de véhicules au Maroc) font état d’un véritable affaissement de près de 11,5 % des ventes automobiles neuves. Ainsi, seulement 12.008 unités ont pu trouver preneur en novembre 2017, alors que ces mêmes volumes se situaient à 13.582 unités écoulées au même mois, une année auparavant.

Décembre pourrait être plus clément…

Tentant d’expliquer les raisons derrière un tel recul, les concessionnaires argumentent en chœur que les clients préfèrent « attendre le mois de décembre pour bénéficier des promos de fin d’année ». Autre raison invoquée par les concessionnaires, la tenue, en mai 2018, du salon de l’automobile Auto Expo à Casablanca. Selon les concessionnaires, les particuliers veulent profiter des promotions qui seront proposées durant cette future grand messe de l’automobile qui propose des prix bradés, mais également des modèles en avant-première. Toujours est-il que, sur les 11 mois de l’année en cours, les ventes en véhicules particuliers ont totalisé pas moins de 137.305 unités. De tels niveaux témoignent d’une progression plutôt timide de 2,5 %, alors que l’année avait débuté sous d’excellents auspices avec des progressions à deux chiffres.

Le VUL tire cependant son épingle du jeu

Seul le segment des Véhicules Utilitaires Légers (VUL) a réussi à se sortir d’affaire. Le VUL a donc pu boucler le mois écoulé sur des niveaux plus qu’honorables, avec pas moins de 12.162 nouvelles immatriculations sur le segment, cumulées depuis le début de l’année. De tels volumes permettent de clore les 11 premiers mois de l’année en cours sur des progressions de 25,5 %. Grâce donc au VUL, le total des véhicules écoulés (tous segments confondus VP+VUL) depuis le début de l’année ressort à environ 149.467 unités vendues, soit, en substance, une bonification de 4,1 % jusqu’à fin novembre. Pour rappel, l’année 2016 fut une année record avec pas moins de 163.000 véhicules commercialisés. Arriverons-nous à battre cette année le record de 2016 ? Pas sûr si l’on s’en tient à l’essoufflement actuel des ventes…  

Mohamed Mounadi

Réagir

Your email address will not be published.