Wolf Oil, la diversification, vecteur de développement à 360°

Wolf Oil, la diversification,  vecteur de développement à 360°

Décidément Wolf Oil se veut l’acteur incontournable du lubrifiant auprès des professionnels de l’automobile et entend bien le faire savoir sur tous les salons. L’an dernier, l’entreprise familiale prônant son indépendance qu’elle achète grâce à des investissements dans les outils de production et les ressources humaines, avait défrayé la chronique sur Automechanika en lançant autant d’innovations que de bonnes nouvelles. Le sponsoring dans le sport automobile en était une, raison de plus d’en parler sur Equip Auto avec Franck Jolly, le directeur commercial Wolf Oil Corporation, qui a rejoint le groupe peu avant Automechanika l’an dernier. « En termes de notoriété et d’image, annonce-t-il, le sponsoring partnership en WRC, WRX (Rallye-Cross) et en moto (Enduro), nous a bien aidés dans les réseaux, en amplifiant notre image innovante, à la pointe aussi bien dans les produits que dans les services. Cette notoriété, nous en avons toujours besoin pour nos marques Champion et Wolf Oil ». Derrière cette dernière réflexion, somme toute anodine, se profile surtout un indice fort quant à la stratégie de diversification du groupe.

Grandir sans complexes

« Cette année, nous avons lancé plus de dix pays, lancements qui représentent 35 % de la croissance. De nouveaux territoires, toujours en distribution sélective, qui nous permet d’arriver à une centaine de clients. Nous avons pu le faire parce que les investissements ont été poursuivis par l’entreprise tant sur les moyens que sur les hommes » explique Franck Jolly qui rappelle que le groupe poursuit une stratégie de diversification aux niveaux géographique, marques, segments, et également typologies de clientèle. Sur le plan géographique, Wolf Oil réalise plus de 50 % de son chiffre en Europe, une situation qui appelle plus d’actions sur l’Afrique, mais aussi sur l’Amérique du Nord, et l’Amérique Latine, tandis que le développement se poursuit sur la Russie et la région, tout comme en Chine. En clair, pas de zone à laisser dans l’ombre, et des équilibres à soigner pour gagner des parts de marché. C’est aussi le cas dans les rapports entre les produits destinés à la première monte et les MDD d’un côté, et les marques Champion et Wolf de l’autre. Historiquement, en effet, les marques propres du groupe n’étaient pas mises en avant et ne représentaient que 10 % du chiffre d’affaires global ! Aujourd’hui, le groupe engage ses marques vers un 50 / 50 : « Nous avons poussé nos marques Champion et Wolf et avons surperformé, puisque nous comptons 15 % de croissance sur ces marques alors que l’ensemble du chiffre augmente. Autrement dit, nous prenons des parts de marché en OE, en MDD, tout en développant fortement nos marques. Nos bons résultats proviennent de la qualité de nos partenariats et des synergies que nous avons réussi à créer entre nos marques et les private labels », commente Franck Jolly.

La diversification se porte également sur les segments dans lesquels la gamme moto vient s’inviter avec force auprès du VL. Parallèlement, Wolf Oil a travaillé également sur la diversité de sa distribution tournée autour des distributeurs de pièces grossistes (70 %) et des spécialistes (20 %). Comment étoffer sa distribution, augmenter ses parts de marché, améliorer son maillage tout en respectant les partenaires fidèles du groupe depuis toujours ? En introduisant de nouveaux concepts et d’autres répartitions au sein d’un marché comme lancer le programme moto et l’attribuer à des spécialistes motos, ou bien en confiant aux uns le soin de développer Wolf et aux autres celui de déployer Champion, en toute intelligence et transparence. La priorité étant donnée aux partenaires de longue date, fidèles parmi les fidèles : entre entreprises familiales, souvent, on se comprend mieux !

Partenaires et connaisseurs

Privilégiant le partenariat sur le long terme, Wolf Oil investit sur sa distribution dans le cadre d’un apport de valeur ajoutée dans le marché. Il est ici question de miser sur des distributeurs dont les connaissances, le professionnalisme et les capacités à défendre la marque sur un territoire donné sont fondés. Et le groupe d’apporter sa contribution en marketing, en tournées accompagnées, en partage sur le sponsoring, en services, en outils etc. En fait, il est toujours question d’investissements bien compris de part et d’autre, ce qui explique sans doute la croissance sur des marchés, qui parfois, sont chahutés. On peut le dire en Algérie, où Kadiri porte toujours plus haut les couleurs de la marque ou au Maroc, avec Autoplus, Riapa ou encore Came Circle (spécialiste moto). Des investissements que l’on peut qualifier d’adaptés, également, comme le note Franck Jolly : « Nous sommes en permanence en recherche d’optimisation de solutions pour les marchés. Ainsi, nous tenons compte des questions de température, d’humidité, de circulation, d’infrastructures pour aménager nos produits aux circonstances, comme, par exemple, augmenter notre taux de base de manière à faire descendre le taux d’acide sulfurique créé par les chaleurs humides. Il n’y a que ceux qui connaissent bien l’Afrique, qui préparent des gammes spécifiques. Comme nous sommes très proches de nos partenaires et les écoutons, nous pouvons répondre aux spécificités de leur marché. »

Toujours plus d’innovations

Soyons honnête, une innovation nous a particulièrement intéressés, il s’agit du nouvel indicateur de niveau connecté Champion Smart Oil Meter, qui « garantit aux garagistes d’avoir en permanence les produits indispensables dont ils ont besoin. Des capteurs intégrés aux barils d’huile mesurent en permanence les niveaux de fluide à l’intérieur et envoient des mesures précises du niveau des stocks au système. Le Smart Oil Meter se connecte au réseau Champion et se met en relation avec le distributeur ou le fournisseur du client. Des alertes « niveau de commande » sont déclenchées lorsque les niveaux passent sous un certain seuil, ce qui déclenche l’émission d’une commande à valider, ou qui est envoyée automatiquement au fournisseur/distributeur via le système de messagerie intégré. À l’expédition de la commande, une confirmation est reçue, garantissant ainsi aux garagistes d’être constamment informés sur la disponibilité de leurs produits. Autre avantage de cette technologie novatrice : les barils connectés peuvent être disposés à tout endroit de l’atelier pour gagner en commodité. » Parallèlement, Frank Jolly a mis en avant les derniers produits disponibles d’ores et déjà sur le marché, comme sa nouvelle huile OEM specific 0W20 C5 RFE, conçue pour répondre à la nouvelle norme d’économie de carburant RN17 FE de Renault et bien sûr la nouvelle gamme des huiles pour véhicules hybrides : « Une très faible viscosité étant aujourd’hui recherchée, il est nécessaire d’élaborer une nouvelle gamme spécialisée. Les nouvelles huiles hybrides ECO FLOW SAE 0W-16 FE et ECO FLOW 0W20 D1 FE, qui répondent aux normes API SN Plus et SN/RC, protègent remarquablement contre l’oxydation à haute température tout en assurant une économie de carburant exceptionnelle, une lubrification instantanée au démarrage par temps froid et, naturellement, une meilleure consommation de carburant avec réduction des émissions de CO2. La nouvelle gamme comporte aussi les huiles OEM specific ECO FLOW 5W40 C3 et ECO FLOW 0W20 LS-FE, toutes disponibles en bidon de 1 L à 1000 L et en vrac. » Une faim de loup, on vous avait dit !

Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.