Farid Sihocine, KYB, avec autoplus+, renoue avec le roadshow pour la troisième fois !

Date:

Fidèle parmi les fidèles des roadshows conçus par autoplus+ avec ses partenaires équipementiers, Le patron des ventes de KYB en Afrique du nord, Farid Sihocine s’est offert une grosse semaine à la rencontre des garagistes marocains de Rabat à Agadir en passant par Marrakech et Casablanca… Retour sur une opération dont Farid Sihocine est déjà nostalgique…

Il en était presque ému, notre ami, lorsqu’il nous a raconté l’histoire d’un garagiste en unité mobile de Marrakech. Certes, il s’agissait d’une anecdote, parmi tous les contacts qu’il a pu avoir pendant ces sept jours de roadshow au travers du Maroc, mais ça l’a lui a bien plu et nous ne résistons donc pas à vous la raconter. En fait, c’est très simple, à Marrakech, est arrivé un jeune garagiste, avec son atelier mobile pour assister à la formation : « Je n’ai jamais vu un garage être aussi bien équipé, aussi bien étudié et organisé. Le jeune homme, d’apparence très soignée et dégageant une image de professionnel rigoureux, savait très bien s’adresser aux gens et leur prodiguer conseils et services avant de s’attaquer à des démontages et montages… alors qu’il était installé sur un trottoir ! Il a tout nettoyé pour que tout soit en ordre et il se servait d’une petite rampe pour le véhicule. Et à l’intérieur, il y avait tout ce dont il avait besoin. Quand je l’ai vu travailler, je me suis aperçu qu’il n’y avait pas de gestes inutiles, que tout était bien maîtrisé. Il faut ajouter à cette prestation un rapport qualité prix bien étudié. Je reconnais avoir été vraiment impressionné et enthousiaste face à ce jeune homme qui apportait à sa profession ses lettres de noblesse, sans établissement mais avec l’outillage et les équipements nécessaires et bien entretenus. C’est cela que je retiens : avec de bons équipements, des formations et un soin particulier apporté à la qualité de son travail, le mécanicien construit sa notoriété, séduit une clientèle qui aspire au « bien travaillé » et qui inspire le respect. Un grand établissement sans savoir-faire ou sans équipements adéquats ne pourra pas fonctionner ! »

Une organisation éprouvée

Même pour la troisième fois, la nécessité d’être bien organisé prévaut à tout roadshow comme nous l’explique Farid Sihocine : « Chez autoplus+ (Maghreb Accessoires) c’est une tradition d’effectuer des roadshows qui permettent de rappeler aux garagistes et aux mécaniciens qui on est, et diffuser les informations techniques, commerciales et marketing. Nous ne sommes pas en contact avec les mécaniciens sur le terrain, c’est le distributeur qui s’en occupe. Cela rend d’autant plus efficace notre visite et des deux côtés, car nous apprenons aussi beaucoup de choses. Le roadshow est établi en amont avec les équipes d’ autoplus+ qui ciblent les principaux revendeurs que l’on peut rencontrer dans un temps donné et sur un parcours sur plusieurs villes de Rabat à Agadir. C’est aux revendeurs d’inviter les garagistes avec lesquels nous allons partager ce moment. Dans le fourgon habillé à nos couleurs et équipé en salle de formation, nous pouvons effectuer les formations indispensables. Mais au départ, nous commençons par rappeler pourquoi nous sommes passés de Kayaba à Kyb, une question que l’on nous pose souvent depuis 2006. Kayaba, notre nom d’origine faisait très japonais, et du coup laissait entendre que nous étions uniquement spécialisés dans les pièces japonaises ou asiatiques. En simplifiant le nom et en lui enlevant la connotation trop asiatique, nous avons fait comprendre aux clients et prospects que notre offre produits comprenait tous les amortisseurs pour tous types de véhicules. »

Au sommaire … jusqu’à l’argumentation

Etape 1, 27 novembre, Rabat ; Etape 2, 28 novembre, Casablanca ; Etape 3, 29 et 30 novembre Marrakech et Etape 4, 1er et 2 décembre, Agadir, et Ait Melloul… Partout il y fut question des techniques de montage, de la manière de diagnostiquer un amortisseur usé, des préconisations de remplacement, et bien sûr de comment remplacer, cette dernière partie étant fondamentale car souvent génératrice d’erreurs. Un programme dense qui fut apprécié … par les plus jeunes également comme nous le précise Farid Sihocine : « Curieusement, j’ai vu les jeunes techniciens s’intéresser aux tutoriels avec beaucoup attention, et utiliser YouTube efficacement. Quand les plus anciens avaient l’habitude d’apprendre « sur le tas », une tradition, les jeunes s’approprient les nouvelles technologies pour acquérir de nouveaux savoir-faire. C’est très encourageant pour l’avenir. Lorsque nous avions terminé une journée, les garagistes savaient faire le diagnostic d’un amortisseur usé, démonter et remonter, changer les pièces et expliquer au client pourquoi il fallait changer les amortisseurs. Le pouvoir d’achat n’est pas au plus haut mais si on sait expliquer au client, aux usagers de la route que ne pas changer d’amortisseurs va leur coûter beaucoup plus cher et à bien des niveaux y compris les dégâts collatéraux, cela fonctionne et la vente se fait. Le garagiste est prescripteur ; il ne faut pas l’oublier ! J’ai là aussi remarqué que les jeunes avaient l’air d’aimer leur métier et ça fait plaisir. »

Nul doute qu’il y aura un 4e roadshow !

Hervé Daigueperce

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.rechange-maroc.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

L’AFRA persiste et signe à Béni Mellal !

L’association des réparateurs, Afra, donne une bonne leçon à...

Forum de Tanger : un succès

Nous l’avions annoncé, le Forum technique de Tanger organisé...

Oran abrite les premiers One2One de Groupauto Maghreb, un réel succès !

Interview croisée : Chahinez Sidhoum et Robert Perrin Objois, directeurs...

L’atelier mobile selon Sam Outillage

De plus en plus, les ateliers mobiles suscitent un...