Misfat poursuit la diversification de ses activités et renforce encore ses investissements

Date:

Sur Solutrans, le salon phare des transporteurs, des constructeurs de poids lourds et de remorques et de toutes les solutions de mobilités et transports, Misfat exposait aussi pour rappeler à tous son engagement dans le véhicule industriel et plus généralement dans l’industrie.

On ne présente plus Misfat ni ses marques Mecafilter, Solaufil, ou encore Lucas pour ne citer que celles-là. Ce que l’on a tendance à oublier, c’est la présence du fabricant international sur le marché du poids lourd. Au Maroc, la cause est entendue parce que Misfat y dispose d’une usine dédiée aux filtres poids lourd, dirigée de mains de maître par Mohamed Ali Bani, mais la puissance de feu dans le poids lourd mérite d’être encore mise en évidence. D’où la présence de Mourad Chaffai, de Riadh Abdelkefi et d’une belle équipe, sur Solutrans pour communiquer sur ce secteur dans le lieu idoine pour cela. Mourad Chaffai était d’autant plus enthousiaste, qu’une nouvelle ligne de fabrication de filtres à air pour l’industrie et le PL étaient en cours d’installation en Tunisie : « On a commencé par les filtres hydrauliques et nous nous intéressons de plus en plus aux filtres industriels pour les compresseurs et les engins. Nous avons développé de nouveaux clients et des partenariats avec les professionnels du secteur allemands et américains afin d’obtenir une offre la plus complète possible ».

Diversification obligatoire

« Avec le véhicule électrique, commente Mourad Chaffai, nous sommes obligés de nous tourner vers d’autres horizons, ce qui n’exclue pas de rester très impliqués sur nos marchés traditionnels. Nous avons investi sur une nouvelle plisseuse et nous nous orientons de plus en plus vers le poids lourd et le filtre industriel. Pour nous, ces secteurs de l’industrie et l’agricole sont devenus une priorité. C’est l’avenir. J’ajouterais que contrairement à certains de nos confrères qui « démissionnent » face à la menace du véhicule électrique, nous continuons d’investir et d’augmenter nos capacités, tout en élargissant nos zones d’influence. Cela vaut également géographiquement, comme en Libye où nous avons triplé notre chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente. Pour nous, pas question de baisser les bras ! »

Hervé Daigueperce

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.rechange-maroc.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

Le Groupe Floquet Monopole : un modèle de l’industrie automobile du Maroc

Présent sur Automechanika Dubaï, trahissant des ambitions justifiées sur...

« On a besoin de l’Etat pour promouvoir le « Made un Morocco »

Echanger avec Adil Rais s’avère toujours très instructif. Le...

Mann+Hummel renforce sa position de leader en Afrique du Nord

Beaucoup plus visible depuis quelque temps Mann+Hummel n’a jamais...

SIDEM nourrit de solides ambitions (légitimes) au Maghreb !

Entreprise familiale comme on les aime, Sidem, équipementier fabricant...