CAPRAM vers une classification de ses métiers

Date:

L’un des rares importateurs à « collectionner » les différents métiers de la pièce (pièces de rechange d’usure, pièces techniques, pièces de carrosserie, accessoires et services) profite de la mise en conformité de Salamatouna pour s’engager dans une réorganisation complète du groupe en scindant les différentes activités. Un bouleversement qui se soldera vers la normalisation ISO 9001 et qui a commencé avec l’arrivée d’Aziz Dich comme chargé du développement, missionné par deux générations de la famille ! Les jeunes prenant le relais.

« Capram s’est donné les moyens de ses ambitions pour rester un acteur majeur dans le domaine de la rechange automobile » commente Aziz Dich en soulignant les efforts et l’implication de la famille dirigeante afin d’être positionné comme un leader du secteur. Comme le précise Aziz Dich : « Lorsqu’en 2019, je suis arrivé chez Capram, c’était au moment de la restructuration importante du groupe face à la métamorphose du marché de l’automobile. Il a fallu mettre en place une nouvelle organisation conjointement avec l’arrivée de la troisième génération de la famille. « Des têtes bien faites » qui s’intéressent aux métiers de la distribution, de la pièce de rechange en général, et qui n’hésitent pas à aborder les nouvelles technologies et à remettre en question les process de distribution. Compte tenu de la taille de Capram, nous nous sommes trouvés face à une évidence, il fallait scinder les métiers pour leur donner plus de visibilité, et aussi pour pouvoir mieux les diriger, mieux les contrôler pour un maximum d’efficacité. Lorsqu’on a commencé à travailler sur la charte de réorganisation, nous nous sommes aperçus que Salamatouna pouvait être un vecteur de progression de notre organisation. Salamatouna pouvait nous apporter beaucoup de choses par la définition des exigences et des bonnes pratiques. Nous avons travaillé dessus et avons déposé notre dossier. Nous avons obtenu une première attestation en 2021.

La troisième version de Salamatouna comme catalyseur des efforts de réorganisation

Obtenir le label Salamatouna 3 exige désormais que l’entreprise soit certifiée ISO 9001. Une obligation qui se présente chez Capram comme une opportunité d’aller plus loin dans la structuration de l’entreprise : « Quand l’exigence de la norme ISO 9001 est apparue dans le cahier des charges de Salamatouna, nous avons recruté les ressources humaines nécessaires en charge de la qualité pour que, l’année prochaine, Capram obtienne la certification. Les dirigeants de Capram ont vraiment mis les moyens pour y arriver. » «  Pour les gens qui sont dans le « formel » et qui croient dans leur entreprise, le passage par l’ISO 9001 n’est pas un luxe, c’est une nécessité » assène Aziz Dich avant de reprendre : « Pour Capram qui s’est doté d’une charte qualité et a travaillé sur la structuration, le passage à l’ISO se traduit surtout par des ajustements pour mettre en exergue des processus, pour bien maîtriser la traçabilité des documents, des pièces car nous sommes dans un domaine qui exige des garanties pour l’utilisateur final, le consommateur, l’automobiliste. Certes, l’offre en pièces de rechange au Maroc est immense, mais combien d’acteurs disposent d’une charte de qualité et peuvent garantir la qualité des pièces ? C’est ce qui est essentiel aujourd’hui et pour que ça se sache, il faut formaliser tous les process afin que le consommateur qui cherche une solution obtienne la sécurité ! »

Une offre plurielle

Comme l’explique Aziz Dich, la structuration de l’entreprise est passée par la scission des activités en entités à part entière. Il faudra distinguer CAP CARROSSERIES, CAP LUBS (offre vidange et services), CAP PIECES AUTOS (pièces techniques et pièces d’usure), CAP JAP (pièces pour les véhicules asiatiques, une entité née de la multiplication des véhicules asiatiques au Maroc). A ces départements, il faut ajouter Turbo Accessoires, entité dédiée aux accessoires et au tuning. « Chaque entité disposera d’équipes et de moyens dédiés avec des tableaux de bord précis et documentés. » Pour être complet, évoquons l’esprit familial et la présence de deux enfants à la tête des départements,  Reda pour Capram turbos et accessoires, et Rita, pour la distribution des équipements et des matériels pour le secteur agricole.

Pour Aziz Dich, la mutation de Capram emprunte les voies de la professionnalisation et de la diversification : « La famille est demandeuse de promouvoir d’autres activités au sein du Groupe, d’où la refonte de l’organisation en entités bien délimitées pour obtenir plus d’efficacité. Aller dans l’industrie constitue un projet qui est dans le pipe… La culture familiale est au développement !

Hervé Daigueperce

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.rechange-maroc.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

Somadeco s’offre le doublé !

Très engagé dans la professionnalisation du secteur et la...

AD Maroc en route pour la norme de management de la sécurité de l’information ISO 27 001 !

Présidant aux destinées d’AD Maroc, Fouad Belemlih s’est engagé,...

« L’engagement de tous est indispensable et est profitable à tous ! »

Alors qu’une structuration plus opérationnelle de sa société lui...

ISO 9001, une belle opportunité pour travailler mieux !

En pleine certification ISO 9001 et Salamatouna, Mohamed El...