Casablanca abrite la première usine de ARaymond en Afrique

Casablanca abrite la première usine  de ARaymond en Afrique

Prônant la proximité et l’innovation, ses fers de lance, le groupe français annonce que la production de ce nouveau site sera entièrement destinée au marché marocain.

ARaymond, le spécialiste mondial des solutions de fixation et d’assemblage pour l’industrie automobile, a inauguré, officiellement, le 18 janvier 2017, son nouveau site situé à Casablanca. Ce projet a été annoncé au mois de juillet dernier par le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, à Casablanca, devant Sa Majesté le Roi, à l’occasion de la présentation de la nouvelle charte de l’investissement.

Fort de plus de 150 ans d’expérience et d’une expertise technologique reconnue, ce réseau poursuit, donc, ses investissements au Royaume (où l’entreprise est présente depuis 2009, sous le nom de RG Fixations) et inaugure son premier site de production en Afrique, afin de répondre aux attentes d’une industrie automobile particulièrement exigeante. Prônant la proximité et l’innovation, ses fers de lance, le groupe français annonce que la production de ce nouveau site sera entièrement destinée au marché marocain. « Nous ne délocalisons pas la fabrication de nos pièces. Nous avons fait le choix de produire localement pour le marché domestique », a souligné Antoine Raymond, Président de ARaymond Network, lors de la cérémonie d’inauguration.

23 millions de DH de chiffre d’affaires en 2016

ARaymondLa nouvelle usine est implantée dans la zone industrielle de Aïn Sebâa, au niveau d’Indusparc qui propose des entrepôts conçus pour des entreprises industrielles, logistiques ou tertiaires pour la location. Le groupe français, a annoncé avoir injecté, plus de 11 millions de DH, dans les équipement neufs en 2016, et compte investir, en 2017, plus de 7 millions de DH en équipements neufs, également, pour mieux répondre aux exigences techniques et d’innovation des clients implantés, au Royaume. Les chiffres parlent d’ailleurs d’eux-mêmes : ARaymond Maroc a bouclé l’exercice 2016 avec un chiffre d’affaires de 23 millions de DH et vise un chiffre d’affaires de près de 30 millions de DH en 2017 et de 50 millions de DH en 2018. L’entreprise prévoit également de doubler son effectif d’ici 2018, en passant de 28 à 50 salariés uniquement sur cette usine. Le Groupe n’exclut pas de nouvelles extensions dans le futur, soit à Casablanca ou ailleurs. «Sur le long terme, nous voulons développer une entreprise ARaymond et une activité pérenne au Maroc qui nous offre la chance de développer notre expertise localement», a insisté Antoine Raymond.

Certification ISO 9001

A peine installée, ARaymond Maroc a reçu la certification ISO 9001 (Système de Management de la Qualité , tous domaines confondus). Dans un environnement industriel particulièrement exigeant, cette distinction témoigne autant de l’engagement du groupe pour la qualité de ses produits, que de son respect des personnes et de l’environnement. ARaymond a pour ambition d’offrir le même standard de qualité à tous ses clients. Même si les méthodes utilisées peuvent différer légèrement d’un pays à l’autre, le Réseau ARaymond tend à harmoniser ses process afin de garantir un même niveau de qualité au-delà de la conformité partout dans le monde, est-il précisé. Pour ce faire, les équipes productions et qualité sont invitées à partager régulièrement les expertises et les bonnes pratiques lors de journées d’échange instituées au sein de l’entreprise.

Un équipementier de grande envergure

Ce sous-traitant automobile, qui est à l’origine du bouton-pression dans le textile, peut s’enorgueillir du fait que dans chaque voiture produite, il y a, en moyenne, 500 composants de ARaymond Network. Ceci est le fruit d’une expertise développée, tout au long de 150 ans d’existence.

A signaler que ARaymond est une entreprise restée familiale, qui emploie aujourd’hui 6 200 personnes dans 25 pays, à travers 11 bureaux d’études et 25 sites de production. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 1 milliard d’euros en 2016. Très présent sur le secteur automobile (qui représente 95 % de son activité), le Réseau se développe en parallèle sur de nouveaux marchés (santé, agroalimentaire, photovoltaïque) dans lesquels son expertise en fixation est déterminante.    Nadia DREF

Réagir

Your email address will not be published.