La vie en couleurs de Delphi en rechange

La vie en couleurs de Delphi en rechange

Toujours plus de turbos chez Delphi (DPSS) qui adapte son offre aux exigences des marchés et de leurs opérateurs professionnels. Une nouvelle famille vient de naître, dédiée aux réparateurs.

Alors qu’au niveau de la direction monde, une refonte de la structure globale voyait le jour, donnant naissance à deux grandes nouvelles divisions, Delphi Powertrain (englobant Powertrain, et DPSS), et ENS (Electric and Safety), pour faire court, les équipes terrain DPSS étaient à la manœuvre pour présenter leur nouvelle gamme de produits dédiée aux turbos – et aussi annoncer la venue du nouveau patron des ventes EMEA de Delphi, Jean-François Bouveyron. Rappelons en quelques mots la venue de Delphi sur les turbos. A l’origine, Delphi a répondu à une demande du marché en turbos remanufacturés en Diesel. Une demande légitime puisque l’équipementier mondial, spécialiste entre autres du Diesel, s’était, déjà, et depuis longtemps attelé à la tâche passionnante du remanufacturage des injecteurs Diesel. Et pour lesquels, il avait mis au point un programme spécifique. Devant le succès des turbos remanufacturés, Delphi a lancé sur le marché une gamme de turbos neufs pour véhicules Diesel, gamme qu’il étoffe en permanence. D’autant, comme le rappelle Mehmet Külahci, Category Director EMEA Marketing, de Delphi, que certains pays n’acceptent pas les turbos remanufacturés comme tous les autres produits considérés comme « occasion », notamment en Algérie, ce qui n’est pas vrai au Maroc ». En revanche, ce qui est commun à ces pays, c’est le besoin en produits de réparation. Voilà pourquoi, DPSS a lancé sur Dubaï, sa nouvelle « collection » ou plus exactement des kits de réparation pour turbos, destinés aux mécaniciens soucieux d’intervenir eux-mêmes sur les turbos avec des pièces neuves. « Cela vient des professionnels de la réparation, confirme Mehdi Baumel, directeur du développement des ventes Delphi Produits Solutions et Services, des spécialistes turbos qui veulent s’attaquer à la pièce principale, en fait des clients de nos clients, qui se sont adressés à leurs distributeurs qui nous l’ont demandé.

Comme nous souhaitions opérer sur les trois secteurs, le neuf, le remanufacturé, et le réparé, nous avons élaboré un programme complet et mis au point un code couleur, plus simple à visualiser, vert pour le remanufacturé, rouge pour le neuf et bleu pour la réparation ». Ajoutons qu’une gamme de turbos pour application essence est en cours de développement…

En phase avec le marché et avec les familles produits

L’activité injection étant clé dans le portfolio des produits comme des services de Delphi, celle-ci voit se greffer d’autres grandes familles comme celle des émissions dans laquelle on trouve, les turbos, les vannes EGR et aussi les filtres à particules (A noter que Hartridge a lancé en exclusivité le banc « Hurricane Master » dédié au nettoyage des FAP PL à Francfort lors du dernier Automechanika). On parle de nouveaux venus mais l’heure n’était pas encore aux confidences sur le stand à Dubaï. Il n’en demeure pas moins que la démarche du remanufacturage des turbos en droite ligne avec celle des injecteurs amène une réflexion sur la récupération des vieilles matières. Un processus rôdé selon Mehmet Külahci : « Nous avons confié la gestion des vieilles matières à des prestataires tiers. Nos clients nous informent qu’ils disposent d’un stock de vieilles matières à faire reprendre et nous informons alors notre sous-traitant qui ne se contente pas de récupérer la marchandise, en organisant une tournée. Celui-ci effectue, lors de sa venue chez le client, un tri sélectif avant de collecter. Une fois que nous avons les vieilles matières, nous les analysons et achetons celles que nous pouvons remanufacturer. Simplement. » Dans le Maghreb, l’activité n’est pas aisée, d’une part, parce qu’au Maroc, la casse est très forte et oppose une concurrence souvent déloyale et de mauvaise qualité, mais c’est ainsi. D’autre part, l’Algérie interdit les échanges de vieilles matières entre les pays, en revanche le turbo neuf a toute sa place et bien sûr la nouvelle catégorie de produits pour la réparation !

Propos recueillis par Hervé Daigueperce

Réagir

Your email address will not be published.