Mister Auto Maroc a obtenu le label Salamatouna

Mister Auto Maroc a obtenu le label Salamatouna

Voici plusieurs semaines déjà que la demande avait été formulée et que le dossier destiné à obtenir le label Salamatouna avait été déposé par Mister Auto Maroc. Une attente un peu longue, mais qui a finalement été couronnée par l’octroi du label Salamatouna à Mister Auto Maroc. Après le déploiement d’un audit extrêmement pointilleux, qui fut organisé par le comité de labellisation Salamatouna relevant de l’Institut Marocain de normalisation (IMANOR), le label tant convoité a été, in fine, délivré à Mister Auto Maroc : il concerne pour le moment ses activités « importation » et « distribution » en gros des pièces de rechange automobile exercées au niveau de ses deux sites à Casablanca.

Ce label pourra également bientôt être étendu à son activité de « vente en détail » de pièces automobiles. Mister Auto Maroc devra donc, dans un futur proche, faire une autre proposition dans ce sens au comité de labellisation Salamatouna, tout en continuant à respecter l’ensemble des dispositions réglementaires relatives à la vente en ligne et à l’étiquetage. Il convient de préciser que Mister Auto Maroc fait figure d’entreprise pionnière concernant l’obtention du label Salamatouna.

Pour rappel, le label Salamatouna a été mis en place par le Comité national pour la propriété industrielle et anti-contrefaçon (CONPIAC). Il s’agit d’une marque collective de certification, qui est désormais entièrement gérée, en matière de traçabilité et de conformité des pièces commercialisées, par l’Institut marocain de normalisation (IMANOR). Salamatouna sert avant et après tout à protéger la sécurité des automobilistes contre les pièces non conformes telles que des plaquettes ou disques de freins, ou encore contre des filtres contrefaits, qui sont de nature de favoriser la pollution. Le label offre, en outre, la possibilité de répertorier quelles entreprises fournissent des pièces de rechange authentiques, et ce qu’il s’agisse d’importateurs, de fournisseurs, de constructeurs, de distributeurs, de revendeurs, de détaillants ou de grossistes.

   Mohamed Mounadi

Réagir

Your email address will not be published.