ISO 9001, une belle opportunité pour travailler mieux !

Date:

En pleine certification ISO 9001 et Salamatouna, Mohamed El Housni, président de Copima, partage son expérience et l’impact positif de la collaboration avec le cabinet 2K VALUE de Mohamed ALIKKANE. Cette initiative s’est révélée être l’opportunité d’une motivation générale parmi l’ensemble des employés et des cadres.

La certification est certes une obligation mais c’est une obligation qui conduit à une amélioration du travail et à une progression significative, pourquoi hésiter ? Mohamed El Housni n’avait pas besoin d’être convaincu de l’importance de cette démarche, cependant, il était crucial que tous les collaborateurs soient impliqués, motivés et prêts à dépasser leurs appréhensions pour que cette initiative soit véritablement significative.

Le président de Copima a adopté une approche à la fois prudente et rassurante, Il explique :

«J’ai d’abord accepté la proposition de faire appel à un cabinet spécialisé, en l’occurrence celui de Mohamed Alikkane, pour mener des audits. Ensuite, je me suis adressé à l’ensemble du personnel pour leur expliquer que cet audit n’était pas un ’contrôle’ de leur travail, mais plutôt une opportunité d’examiner leur travail sous un angle différent afin d’identifier des pistes d’amélioration.»

« Je n’ai pas communiqué à l’ensemble du personnel que notre objectif était d’obtenir la norme ISO 9001 pour accéder à Salamatouna, afin de ne pas générer d’appréhension. Au lieu de cela j’ai souligné que nous avions fait venir quelqu’un de l’extérieur pour mieux comprendre notre fonctionnement à Copima et pour identifier les domaines où nous pouvions nous améliorer, chacun à notre manière. Améliorer notre travail est notre principale motivation, d’autant plus que j’ai exprimé ma satisfaction quant à l’implication de chacun.

Je crois fermement en l’importance de recevoir des conseils externes pour continuer à progresser. J’ai veillé à ce que la démarche ISO 9001 ne soit pas perçue uniquement comme un moyen d’obtenir un label, son véritable objectif réside dans l’amélioration de la gestion de l’entreprise, une définition plus claire des tâches et la sensibilisation de chacun aux possibilités d’amélioration. Si nous avions uniquement cherché à obtenir Salamatouna, nous aurions manqué de nombreuses opportunités d’améliorations individuelles et collectives. »

L’exemple du mieux faire en évidence

Grâce à la préparation en amont à la démarche de Mohamed Alikkane, l’ensemble du personnel a vécu sereinement cette période et s’en félicite aujourd’hui. Mohamed El Housni y a été d’autant plus sensible que Mohamed Alikkane l’a félicité pour cette préparation assez exceptionnelle qui lui avait facilité la tâche et que les résultats étaient incroyables. Beaucoup de process étaient parfaits, d’autres méritaient d’être améliorés mais l’ensemble conduisait à une excellente analyse ».

Nous avons alors interrogé Mohamed El Housni sur l’amélioration qui l’avait le plus marqué. Voici sa réponse :

« L’exemple le plus frappant du fait qu’il est utile d’avoir un œil extérieur et avisé, s’est révélé dans le cadre du contrôle des marchandises. En effet, avant l’expédition des marchandises, nous effectuons un contrôle des marchandises à emballer. Le travail était bien réalisé et tout semblait bien cadré, mais ce regard extérieur nous a donné des conseils pour exécuter ces tâches de manière plus efficace.

Nous avons réduit de 4 à 5 fois le nombre d’erreurs et donc le temps passé à retrouver ces erreurs. Par conséquent et en très peu de temps, l’équipe du soir, qui parfois restait jusqu’à minuit, a gagné au moins deux heures ! Cet exemple m’a marqué et me pousse à conseiller aux autres professionnels de de se mettre rapidement au même diapason.

Un autre domaine dans lequel nous avons considérablement progressé concerne l’archivage électronique, ce qui nous a beaucoup aidé à trouver rapidement ce dont nous avons besoin. Sincèrement, Cette démarche contribue à notre développement, avec un retour sur investissement facilement quantifiable. »

Hervé Daigueperce

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.rechange-maroc.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

CAPRAM vers une classification de ses métiers

L’un des rares importateurs à « collectionner » les...

Somadeco s’offre le doublé !

Très engagé dans la professionnalisation du secteur et la...

AD Maroc en route pour la norme de management de la sécurité de l’information ISO 27 001 !

Présidant aux destinées d’AD Maroc, Fouad Belemlih s’est engagé,...

« L’engagement de tous est indispensable et est profitable à tous ! »

Alors qu’une structuration plus opérationnelle de sa société lui...